Scrum

Des conseils dans la mise en œuvre de Scrum.

Fil des billets - Fil des commentaires

Flux dans le sprint et engagement

Suite à la lecture de mon billet Scrum3.0, Eric se demande, à propos du sprint en flux continu :

Le flux continu remet en cause le principe "pas de changement pendant un sprint". Comment permettre à l'équipe de s'engager dans ce mode de fonctionnement ? Au jour le jour ? Ou est-ce que ce mode de fonctionnement est réservé à des équipes qui ont dépassé le stade de la nécessité de s'engager ?

Je réponds à Eric :

  • l'engagement de l'équipe porte sur l'objectif du sprint
  • le flux continu ne remet pas en question l'engagement sur cet objectif
  • l'objectif est défini lors de la planification de sprint
  • ce mode de fonctionnement en flux continu est compatible avec un engagement librement consenti
  • on ne revoit pas cet objectif tous les jours au moindre changement, évidemment, car il reste du mou par rapport à la capacité de l'équipe. Il est remis en question seulement si, de façon exceptionnelle, un événement imprévu survient (as usual).
  • on peut donc accepter de nouvelles stories pendant le sprint sans remettre en question l'objectif du sprint sur lequel on s'est engagé, tant que cela n'exclut pas une story indispensable pour l'attente de cet objectif


Lire aussi :

Scrum 3.0

Doug Shimp et Dan Rawsthorne sont les auteurs du livre Exploring Scrum. À mon avis, ce livre est le meilleur qui existe sur Scrum en anglais, le plus fouillé et le plus innovant tout en restant dans l'essence de la méthode.

C'est pourquoi je porte une grande attention à l'article Scrum3.0 qu'ils viennent de publier.

On y retrouve l'approfondissement de quelques sujets déjà abordés dans leur livre.

Parmi leurs propositions :

  • le rôle de Product Owner qui est séparé en 2 : le Business Owner et le Capitaine. Cela permet de réintégrer dans Scrum un pattern fréquemment rencontré, celui du PO Proxy
  • le sprint en flux continu. J'ai présenté cette notion lors d'une session à LeanKanbanFrance 2015 et j'en parle dans l'édition 4 de mon livre, chapitre Appliquer Kanban sur Scrum, § 20.3.
  • le backlog structuré en Deliverable Results Backlog (ce que j'appelle le tableau de features) et Work Backlog (le backlog de stories) lui-même organisé avec le sous-ensemble des stories prêtes

Bienvenue au Scrum3.0 !

Les activités de la rétrospective

Mon premier article sur les activités de la rétrospective, en 2007, avait eu gros succès. Quand je relis ce billet aujourd'hui, je me dis que j'en garde l'essentiel, 10 ans après, quand j'anime des rétrospectives (ce que je fais assez souvent).

Ma présentation des activités de la rétro a un peu évolué, voilà ce qu'elle donne maintenant :

activités de la rétro

Mais surtout ce que j'ai changé, c'est le résultat de la rétro. Plutôt que d'essayer à tout prix d'obtenir un plan d'actions, ce qui est assez vain, je pousse les participants à définir un objectif.

En gros à se mettre d'accord sur l'impact qu'ils visent à la fin du sprint suivant. Et je leur laisse le sprint pour définir le comment. Mais à condition qu'ils affichent cet objectif d'amélioration sur leur beau tableau, bien visible, et qu'ils en parlent tous les jours à la mêlée.

La rétrospective, c'est le chapitre 12 de mon livre Scrum. 12 pages illustrées et une technique de rétro originale, la rétro-glandouille.

Les activités de l'affinage du backlog

L'affinage du backlog (en anglais Backlog Refinement) se pratique avant le premier sprint puis pendant chaque sprint.

L’objectif de l'affinage est d'entretenir le backlog pour augmenter les chances de succès des futurs sprints.

Voici les activités qu'on y mène, en équipe :

Les 6 activités de l'affinage

Le moyen mnémotechnique pour retrouver ces activités : ADAPTER.

L'affinage se déroule entre le Product Owner et le reste de l'équipe, à un moment laissé à l'appréciation du collectif, soit sur un rythme régulier (ce qui est plus facile), soit à la demande.

Voici un enchainement possible des activités d'une séance d'affinage :

  • On regarde le nombre de stories prêtes. S’il n'y en a pas assez, l’approvisionnement est primordial. Pour y parvenir, on s'appuie sur les 6D.
  • On identifie ensuite les stories épiques qu’il faut décomposer.
  • On examine le bac à sable et le tableau de features en vue d’approvisionner en nouvelles stories à affiner.
  • On purge en éliminant des stories devenues inutiles et on trie en plaçant certaines dans le bac à glace.
  • On fait une estimation des nouveaux éléments approvisionnés ou décomposés.
  • On réordonne les stories par priorité, ce qui permet d'actualiser le plan de release.

C'est donc au cours de l'affinage qu'on estime, priorise et planifie. Nous en parlerons dans le Cube de jeudi à Toulouse. Il reste des places pour cette session.

Affiner le backlog, c'est le titre du chapitre 7 de mon livre Scrum.

Les 6 activités de planification du sprint

La planification du sprint (en anglais Sprint Planning) est un événement Scrum qui se déroule à chaque début de sprint.

L’objectif de la planification est de mettre l’équipe en situation de réussir le sprint en se focalisant sur un objectif et s’accordant sur des stories.

Voici les activités qu'on y mène :

6 activités de planification du sprint

Voici un enchainement possible des activités :

L’équipe embrasse le contexte du sprint. Pour chaque story prête, en commençant par la première, l’équipe confirme avec le PO sa confiance pour la finir dans le sprint.

Pour faciliter la réalisation de la story, on prépare la tactique d’essaimage et on procède à l’identification des tâches.

Avec cette connaissance du travail à faire, l’équipe s’engage sur l’objectif du sprint. Le sprint est alors lancé et chacun, aligné sur l'objectif et la tactique collective, part réaliser une tâche.

Lectures en compléments :

Tableau Scrum

La story, élément du backlog, a une vie qui passe par 5 états.

La tâche, travail contribuant à une story, se représente sur 3 états.

Un tableau Scrum avec les 2 niveaux montre à la fois l'avancement des travaux pendant le sprint (la vie des tâches, les stories en cours de réalisation et finies) et le backlog pour les sprints suivants (bac à sable, stories en affinage, stories prêtes). C'est tout simple, pas besoin de plus d'états (et donc, ni de colonnes supplémentaires).

tableau Scrum avec stories et tâches

Cela peut s'appliquer dans tous les usages de Scrum. Pour les features, c'est également recommandé de faire un tableau, mais les états sont spécifiques à chaque contexte.

Bon Scrum 2017

Pour ma carte de vœux, j'ai repris et détourné la couverture de l'édition 4 de mon livre Scrum (qui a bien marché en 2016, merci à tous mes lecteurs) :

Bonne année 2017

Scrum ? mon scrotum ! version 3

Après la keynote d'Agile Pays Basque et la session à Agile tour Rennes, j'ai présenté une nouvelle version de Scrum ? mon scrotum ! jeudi dernier à Toulouse.

Ceux qui étaient présents sur place ont assisté à un bonus exceptionnel, le meilleur moment de la journée, avec la clownanalyse orientée scrotum absolument géniale des Bataclowns.

bataclowns.JPG

Voici les slides de cette présentation à Agile tour Toulouse 2016.

En discutant le soir et le lendemain à propos de ma présentation, je me suis aperçu que sur deux points, j'ai pu être mal compris.

Ultime session

Il s'agissait de ma dernière présentation de Scrum ? mon scrotum ! dans une conférence, mais je ne me priverai pas d'en parler dans des entreprises et il est possible que je développe ces idées sous une autre forme.

Néocons

Quand je parle des néocons, il ne s'agit pas des utilisateurs de l'agilité et Scrum, de ceux qui les pratiquent.

Je vise explicitement ceux qui influencent, les coachs, vendeurs d'outils, promoteurs de méthodes, etc.

Y compris, allez, les néococons :

  • ceux qui pensent que les certifications c'est pipeau mais qui en font passer quand même parce qu'il y a de la demande,
  • ceux qui considèrent que SAFe est un retour à un ancien paradigme mais qui le promeuvent quand même parce que ça rassure la direction.

La quintessence de la passe

La semaine dernière, à la fin de ma keynote Scrum ? mon scrotum ! pour Agile Pays Basque, j'ai fait deviner un mot.

J'ai donné 2 citations de Daniel Herrero, le chantre du rugby : Derrière une apparente simplicité, la passe cache le mystère des arts du lien.

et

…la passe est la quintessence du jeu collectif, un acte de vie.

Ces deux belles citations sont extraites du Dictionnaire Amoureux du Rugby, qu'un ami bienveillant m'a gentiment offert.

Si Scrum est bien évidemment associé au rugby, les exemples qu'on donne pour montrer l'analogie font généralement référence au pack qui pousse en mêlée.

Mais la passe est aussi un bel exemple de collaboration dans une équipe, comme le dit si bien Daniel Herrero. Dans sa première citation, on retrouve un peu ce qu'on dit de Scrum :

Scrum est facile à comprendre, mais difficile à appliquer.

Pour avoir joué trois-quarts pendant quelques années, je sais que réussir une passe en match n'est pas si facile. Même la simple passe en arrière. Dans le rugby moderne, on trouve de nouvelles formes de passe, notamment la fameuse passe après contact qu'on appelle offload.

Il fallait deviner ma forme de passe préférée, celle qui nécessite une belle technique du passeur mais surtout une grande confiance entre le passeur et le receveur :

Pour moi, la ……… est la quintessence de la passe.

Auriez-vous deviné ? Pas trop difficile, on était dans le Pays Basque. C'est un ancien rugbyman bordelais qui a répondu le premier et gagné le livre Scrum offert par les éditions Dunod.

J'espère en voir de belles, et réussies, par le Stade Toulousain ce soir contre Grenoble. Ce serait le signe d'une confiance retrouvée.

Nouveau guide Scrum

Pendant les vacances, j'ai participé à la traduction du nouveau guide de référence de Scrum, les règles du jeu. Dans cette version de juillet 2016, la nouveauté est l'ajout du paragraphe Les valeurs Scrum.

Les 5 valeurs dont il est question ne sont pas nouvelles. J'en parlais dans un billet de 2013, intitulé Les valeurs de Scrum et elles figurent dans mon livre Chapitre 3 §3.1.2 Valeurs partagées.

Mais c'est la première fois qu'elles apparaissent dans le guide de référence. Avec les traducteurs agiles, nous avons profité de cette nouvelle version pour revoir le texte en entier. La quinzaine de pages, disponible sur le site en différents formats, est maintenant beaucoup plus facile à lire.

Une bonne préparation pour ma keynote à Agile Pays Basque : Scrum mon scrotum !

- page 1 de 8