Mes livres

Mon bouquin Scrum publié chez Dunod dans ses différentes éditions et ma participation à l'ouvrage collectif Rupture douce.

Fil des billets - Fil des commentaires

Sprint zéro pour l'édition cinq

Il y a tout juste deux ans, je finissais l'édition quatre de mon livre Scrum. J'y mettais une dernière touche en écrivant …l'avant-propos, à l'occasion d'un retour dans mon pays natal.

20170715_084924_HDR.jpg

Cette édition a été publiée en octobre 2015 et continue honorablement sa vie. Scrum 4e éd. est très souvent n°1 des ventes chez Amazon, dans sa catégorie.

Classement Amazon

Elle représentait une édition majeure, avec de nombreuses évolutions et nouveautés.

Je viens de me lancer dans l'édition cinq. Elle comportera probablement moins de changements qu'entre la trois et la quatre (si vous avez des suggestions, dites-moi).

Elle devrait quand même recevoir un nouveau chapitre, dont le titre provisoire est "Démarrer avec le sprint zéro". Ce sera le chapitre 23, le dernier. On y parlera de bordure et d'écosystème.

20170716_170117_HDR.jpg

Planifier pour réussir le sprint

En parcourant mon livre à la recherche du 6e D, je m'arrête par hasard sur les pages 108 et 109. Et là, je constate que les titres des paragraphes 9.1 et 9.2 sont quasiment identiques, à l'article près. Évidemment ce n'est pas ce que j'ai voulu. C'est un bug.

Je mène l'enquête et découvre rapidement que le bon titre du §9.1 est "Planifier pour réussir le sprint". D'ailleurs ce titre était déjà présent dans l'édition 3 et il apparaît dans les fichiers que j'ai conservés pour la fabrication de l'édition 4.

En fait, lors de ma dernière relecture juste avant mise en production, j'ai demandé à ce qu'on ajoute "Les" devant le titre du §9.2, par souci de cohérence. Voici un extrait du fichier markdown que j'ai utilisé pour communiquer mes retours de lecture :

Capture_d_e_cran_2017-01-31_a__06.23.36.png

L'éditrice de réalisation s'est trompée en l'appliquant au §9.1. Je ne m'en suis pas rendu compte avant la publication et je m'en excuse auprès de mes lecteurs. Je l'ajoute immédiatement aux quelques errata de cette édition. Voici ce que cela aurait dû donner :

Capture_d_e_cran_2017-01-31_a__05.52.59.png

J'en profite pour mettre en évidence le titre du § "C'est la story qui sprinte". Oui, l'idée que ce soit l'équipe qui sprinte pose problème, c'est pourquoi je préfère appliquer cette notion de sprint à la story.

Quiz édition 4

Un lecteur me demande gentiment où sont les résultats du quiz proposé à la fin de mon livre Scrum.

Ce quiz est plutôt badin, en voici un extrait :

extrait du quiz éd.4

Lire la suite...

Développer un produit avec plusieurs équipes Scrum

C'est le titre du 21e chapitre de la 4e édition de mon livre Scrum. Cette dernière édition, sortie il y a un an, marche bien ; alors peut-être que quelques lecteurs sont arrivés jusqu'à ce chapitre…

Je m'adresse à eux, qui ont lu ce chapitre, sur lequel j'aimerais bien avoir du feedback, car je l'ai réécrit presque entièrement, avec un positionnement de type "retour ô sources", pour reprendre le thème d'Agile tour Toulouse cette année.

Ou, pour le dire autrement, je me place clairement sur une ligne anti néocons pour reprendre un thème de ma présentation Scrum ? mon scrotum !

Voici ce que je dis en introduction du chapitre Développer un produit avec plusieurs équipes :


Le chapitre « Scrum à grande échelle » avait été ajouté lors de la deuxième édition de ce livre. Depuis, le sujet a pris de l’ampleur, des frameworks ont été proposés, « commercialisés », c’est-à-dire accompagnés de leurs inévitables certifications, et comparés dans les conférences.

De mon côté, j’ai expérimenté ce passage à l’échelle dans plusieurs situations. Et ma position a changé : je suis revenu à plus de simplicité, plus de Scrum, dirais-je. À mon sens, le Scrum à grande échelle doit rester dans l’esprit, par exemple en évitant de créer de nouveaux rôles.

Pour être plus clair sur l’objectif de ce chapitre, je l’ai renommé. En effet, le scaling Scrum est devenu un sujet fourre-tout, qui regroupe des préoccupations bien différentes.

Dans mon livre, j’ai choisi de différencier le Scrum pour développer à plusieurs équipes, qui fait l’objet de ce chapitre, de l’agilité pour transformer les organisations, qui sera abordée dans le chapitre suivant.


Voici le plan de ce chapitre 21 :

Ch21e_d4.png

Les 6 activités de l'affinage du backlog

Il y a tout juste un an, je consacrais beaucoup de mon temps à l'écriture de Scrum#4. Des efforts récompensés, cette nouvelle édition a finalement été publiée en octobre et, depuis, elle s'écoule bien : nous avons dépassé les 2000 exemplaires en mai et elle est toujours bien classée chez Amazon.

Amazon 13 juin 2016 8h

L'édition 4 comporte de nombreuses nouveautés. En particulier, apparait un chapitre dédié à l'affinage du backlog.

Lire la suite...

Planifier la release

Pourquoi prévoir à un horizon plus lointain que le sprint ?

Lire la suite...

Les experts, des parties prenantes qui aident l'équipe Scrum

Le besoin d'un expert

Lire la suite...

La vie d'une story

Les 5C +1

Après les 6D, les 6C.

Lire la suite...

Au commencement avec Scrum, soyez shu

Je commence avec cet article une nouvelle série, qui sera constituée des compléments à mon livre pour l’édition 4 (pour les compléments à l’édition 3, voir cette série). Cette fois, les compléments vont porter sur des notions apparues dans cette nouvelle édition.

Le premier article concerne le Shu Ha Ri.

Lire la suite...

Relecteurs de Scrum éd.4

Pour mes éditions précédentes, je m'étais appuyé sur des relecteurs nombreux et compétents qui ont été pour beaucoup dans la qualité du résultat.

Pour la quatrième édition publiée il y a un mois, j'ai aussi fait appel à des relecteurs qui m'ont bien aidé. À certains, je leur ai envoyé un chapitre dès que j'estimais que c'était possible (nous avons utilisé le concept de CMR, chapitre minimal relisible). À d'autres, c'était un peu plus tard dans l'avancement du chapitre.

Nicolas Deverge, Romain Couturier, Yannick Ameur, Laurent Meurisse, Thierry Courtiade et Amanda Martinez m'ont relu chacun un ou plusieurs chapitres, je les en remercie chaleureusement.

Pablo, en plus de sa préface rock'n roll, m'a aussi donné du feedback pour le chapitre "Transformer les organisations".

Et cette fois, j'ai eu 4 relecteurs tout à fait exceptionnels que je remercie du fond du cœur de m'avoir consacré de leur temps :

Stéphane Langlois

Stéphane, alias Pointbar, a souvent été mon premier lecteur. Je lui envoyais le CMR et, le lendemain en général, nous avions, par chapitre, environ une heure de conversation (oui, pour chaque chapitre !).

Il m’a, en particulier, aidé à avoir un ton moins péremptoire et un style plus fluide. Chaque fois qu'il me disait qu'une formulation le gênait, je savais qu'il fallait la changer et je l'ai fait. Chaque fois qu'il me disait qu'une partie était un peu faible, il avait raison.

Alexandre Boutin

Alex est un relecteur fidèle, il m'a relu dès la première édition. Je lui envoyais un chapitre en pdf, en général après prise en compte des retours de Stéphane, et il me le commentait dans la semaine (sans que nous échangions directement).

Agiliste aux idées affirmées, il m’a poussé à plus étayer les nouveautés de cette édition. Il a aussi contribué à ce que j'explique mieux mes idées, car je me suis aperçu qu'il les comprenait parfois dans un sens qui n'était pas tout à fait le mien.

Sur le fond (Scrum, l'agilité), il est amusant de constater que Stéphane et Alex étaient souvent en désaccord (sans le savoir). Quand l'un me disait avoir aimé une partie, l'autre était plus réservé. J'ai apprécié cette diversité, renforcée par les lecteurs cités plus haut.

Stéphane Bédon-Rouanet

Stéphane, alias Trigone, je ne l'ai toujours pas rencontré. Il s'était signalé à moi par un feedback sur l'édition 3 et compte tenu de la qualité de ses retours, je n'ai pas hésité une seconde quand il m'a proposé de relire l'édition 4.

C'est un lecteur extrême (dans le même sens qu'eXtreme Programming). Je lui envoyais un chapitre déjà bien avancé, il l'imprimait, l'annotait au stylo (rouge) et me renvoyait le tout scanné. Il a été impitoyable pour les relâchements dans le style et les répétitions (bien plus que mon éditeur).

Il m’a appris, entre autres, comment bien placer les virgules (ce que je croyais pourtant savoir). C'est grâce à lui qu'il n'y a pas d'errata dans l'édition 4. Pas de typos signalées pour le moment.

Il vient de lancer un blog qui promet beaucoup : Beyond The Code.

Jacques Couvreur

Charte de paire-relecture avec Jacques

Jacques s'est tout spécialement déplacé de Genève à Toulouse, en avion, pour faire avec moi de la paire-relecture sur le livre !

Il a commencé en établissant une charte, il est comme ça Jacques, très charte (moi, je suis plutôt chartreuse). Nous l'avons signée tous les deux avant de passer à l'action.

J'ai choisi de lui lire à voix haute quelques chapitres, après quoi nous avons eu des conversations qui m'ont apporté de précieux feedbacks.


Merci à ces 4 formidables relecteurs, et aussi à Carole et Jean-Luc des éditions Dunod pour leurs nombreux retours et leur soutien dans les moments difficiles.

- page 1 de 12