Le rythme des saisons

Comme Scrum, les séries télé sont devenues extrêmement populaires. Les créateurs d’une série, après avoir testé l’intérêt de leur idée dans un pilote, préparent une première saison avec quelques épisodes. Si la saison est bien reçue, il y en aura d’autres, puis d’autres encore tant que l’intérêt du public se maintient.

Lire la suite...

9e Raid Agile en juin 2018

raid8.jpg

Lire la suite...

Les chapitres de l'édition 5

La structure prend forme. Voici les titres des chapitres prévus pour l'édition cinq de mon livre Scrum. Que des verbes.

ScrumLivre5.png

Parmi les nouveautés, les chapitres 13, 15 et 22.

TAPIS pour l'équipe Scrum

TAPIS pour l'équipe

Lire la suite...

DÉCOMPOSE la story

Je m'amuse à trouver des noms parlants ou des acronymes faciles à retenir pour désigner les patterns que je mets en évidence dans la 5e édition de mon livre Scrum. Je suis content du dernier que je viens de trouver. Après les 6D, ADAPTER, PROUVÉ, voici DÉCOMPOSE, le pattern qui donne des pistes pour décomposer une story.

Ce pattern propose 9 axes de réflexion pour une possible décomposition d'une story :

  • D comme données, on décompose avec d'abord une story qui traite un sous-ensemble de données
  • É comme étape d'un workflow, une story pour chaque étape
  • C comme cas nominal, on fait une première story pour juste le cas de succès
  • O comme opérations, une story pour chaque opération élémentaire
  • M comme métier, une première story ne prend pas en compte toutes les règles métier
  • P comme performance, on fait d'abord une story qui marche puis on optimise la performance dans une seconde
  • O comme option, on réalise d'abord la story avec une IHM basique, l'option plus évoluée sera dans une autre story
  • S comme spike, on explore d'abord des solutions possibles, puis un autre story permettra de réaliser avec la solution choisie
  • E (bon, sans accent) comme étude de l'impact, ce que fait la première story (très simple) qui sert à valider (ou pas) une hypothèse auprès des utilisateurs

Pattern DÉCOMPOSE

Le backlog est PROUVÉ

En première approche, le backlog est simplement la liste des choses à faire par l’équipe. Cependant, il possède quelques caractéristiques remarquables, qui forment l'acronyme PROUVÉ.

Lire la suite...

Scrum, mon sérum à Agile Grenoble

J'ai été très heureux de participer à la 10e conférence Agile Grenoble. Des retrouvailles chaleureuses dans une merveilleuse ambiance.

En tant qu'ancien keynote speaker, j'étais invité à donner une session spéciale 10e anniversaire (HoliScrum) plus une présentation le matin.

C'est de cette présentation dont je vais parler dans ce billet. Je l'ai appelée Scrum ? mon sérum !

Lire la suite...

Scrum Guide 2017

J'ai pris connaissance de la nouvelle hier soir, juste avant de partir au klub de lecture (qui portait sur Reinventing Organizations, passionnant), par un tweet de la Scrum Alliance :

Il s'agit du Scrum Guide (on va l'appeler comme ça) d'une vingtaine de pages, maintenu par les 2 fondateurs Ken Schwaber et Jeff Sutherland. Ils ont mis leur trombine sur la couverture pour qu'on soit bien sûr que ça vient d'eux.

Déjà, je note que la fréquence de mise à jour s'accélère, la dernière version date d'à peine un an.

Je ne considère pas ce Scrum Guide comme les tables de loi, il y a d'autres sources d'inspiration, mais je me suis quand même jeté dessus rapidement car je suis en train d'écrire l'édition 5 de mon livre (Scrum) et on ne sait jamais, ça pouvait avoir un impact.

Après lecture, je suis rassuré, ça ne va pas me faire tout réécrire. Ouf !

Le sous-titre de mon livre est encore, pour quelque temps, "le guide pratique de la méthode agile la plus populaire". Ça va changer pour l'édition 5, car mon livre n'est pas vraiment un guide et Scrum pas vraiment une méthode (quant au populaire…). Il est temps de s'aligner.

J'avais choisi ce sous-titre dès la 1ère édition de mon livre, en 2009, avant la sortie du premier Scrum Guide de Schwaber et Sutherland (daté de 2010).

J'ai eu la semaine dernière un commentaire sur Amazon, le 16e pour l'édition 4. Appréciation moins bonne que les autres, le lecteur trouvant que j'avais perdu de la clarté et même l'esprit de l'agilité en essayant d'être exhaustif, et conseillant le Scrum Guide.

Exhaustif sûrement pas, mais je reçois bien le commentaire sur la clarté et la lourdeur. J'essaie de faire mieux pour l'édition 5 (mes relecteurs m'y aident). Mais cela restera un livre qui ne parle pas que de Scrum, en élargissant sa mise en œuvre.

Moi aussi je conseille vivement la lecture du Scrum Guide. Je viens de relire le nouveau une 2e fois et il me paraît mieux écrit que les versions précédentes (j'avais participé à leur traduction et c'était pas si facile). Je n'ai pas parlé des modifications apportées, je vous laisse les découvrir, mais pas de changement notable, juste des clarifications (réussies), notamment sur le rôle de Scrum Master et la mêlée quotidienne. Pas de quoi susciter des controverses, comme pour la version 2013.

Je vois du mouvement dans ma dropbox, des traducteurs agiles (Fabrice et Nicolas) sont déjà actifs sur la version française, vous n'aurez probablement pas longtemps à patienter. En attendant lisez un article déjà traduit, il y en a plein qui vous intéresseront parmi les 1374 sur le wiki Ayeba.

Mise à jour du 13 novembre : la version française est en ligne.

Auto-organisation

La semaine dernière, j'ai publié sur twitter une photo de grues cendrées en migration au-dessus de la Lorraine. Elles étaient en route pour l'Espagne ou l'Afrique avec une pause probable dans les lacs du Der.

grues.JPG Photo en CC-SA-BY (merci ma sœur).

Les grues pratiquent le vol en groupe sur longue distance et se relaient régulièrement.

C'est un bel exemple d'auto-organisation disais-je dans mon tweet.

En regardant la photo, je me suis souvenu qu'il y avait des oiseaux en migration dans un slide du support de cours de la formation de la Scrum Alliance que j'avais suivie en 2005. Je l'ai retrouvé, et, en fait, c'était un dessin avec des oies sauvages :

oies.jpg

Le terme auto-organisation n'y était pas associé, le vol des oies était là pour illustrer l'approche empirique et la complexité.

Pour qualifier l'équipe Scrum, j'ai utilisé depuis les qualificatifs d'auto-organisée, et parfois d'auto-gérée (comme dans ce billet sur mai 68, où je dis aussi autonome), les 2 de façon interchangeable.

Steeve, qui relit des chapitres de la future édition 5 de mon livre, m'a fait remarquer que ce n'était pas pareil, auto-organisation étant pour lui plus adapté à une équipe Scrum communiquant avec son environnement.

Frédéric Laloux, dans Reinventing Organizations, qui sera discuté ce soir au klub de lecture d'Agile Toulouse utilise auto-gouvernance pour les entreprises opales.

Lui non plus ne confond pas avec autogestion, il explique que c'est associé à la prise de décision par consensus, jugée non efficace, alors qu'il préconise le processus d'avis (advice process).

Auto-gouvernance, autogestion ou auto-organisation, quel terme utiliser dans l'édition 5 ? Je vais probablement me fixer sur auto-organisation, qui colle mieux avec l'approche systémique que je développe.

Quant à Lilian, le mot qui lui vient à l'esprit en voyant les grues, c'est stigmergie. Il a un dossier très intéressant sur le sujet, dont cet article qui présente l'autorisation a priori et les nœuds.

Jardinage, agilité & rock'n roll à Agile tour Toulouse

Je suis particulièrement heureux d'animer une session avec Benjamin Cabanne pour la 10e de la conférence Agile Toulouse.

Je connais Benjamin depuis longtemps et je savais qu'il s'intéressait à la vigne. Mais nous avons découvert cet été, grâce à twitter, que nous aimions tous deux faire pousser des légumes. Et que nous nous intéressions aux nouvelles approches de culture, la permaculture et la biodynamie.

Elles font partie de ce qu'on appelle la systémique, qu'on peut voir comme la rencontre de plusieurs disciplines.

Et si cela pouvait nous inspirer pour la discipline que nous mettons en œuvre dans notre vie professionnelle, l'agilité ?

C'est pourquoi notre session s'appelle "Jardinage, agilité & rock'n roll". Notre intention est d'enrichir l'agilité avec des principes systémiques. Nous mettrons l'accent sur des principes éthiques issus de la permaculture.

Nous sommes pile poil dans le thème choisi pour cette année : les écosystèmes agiles.

Il semblerait qu'on va jouer cette 10e à guichets fermés, c'est déjà complet. Belle aventure, dont Olivier a retracé l'historique.

- page 2 de 133 -