La Balaguère, comme les autres organismes proposant des randonnées, publie deux fois par an un catalogue avec, pour chaque séjour, un programme.
Je viens de faire une randonnée dans les Albères choisie dans le catalogue de la Balaguère. Rando-thalasso avec accompagnateur (trice en l'occurrence avec Christelle) et en étoile (on revient chaque soir au même endroit). Le programme définissait (dans les grandes lignes) le parcours prévu pour chaque journée. Une clause précise que c'est donné à titre indicatif.

Dans mon cas, le programme du catalogue n'a pas été exactement suivi et c'est une bonne application de l'agilité. En effet, de nombreux paramètres ne sont pas connus quand le catalogue est publié :

  • le nombre de personnes qui participent à la rando
  • la capacité de ces personnes à randonner sur des terrains accidentés
  • la météo (la tramontane a une grande importance dans les Albères)
  • les incidents qui peuvent arriver (ceux qui ont vu le film les Randonneurs le savent)

Après la première journée conforme au programme, Christelle a tenu compte de ces paramètres pour nous proposer des aménagements tout à fait justifiés et que le groupe a acceptés.

  • Une randonnée difficile a été remplacée par une autre plus facile.
  • Comme la tramontane était prévue en fin de séjour, nous avons changé l'ordre pour faire en dernier les plus abritées.

Chaque soir, nous regardions ensemble le parcours détaillé du lendemain sur les cartes IGN.

  • le jour où une randonneuse a éclaté sa chaussure après une heure de marche, nous avons pris une variante nous permettant de finir l'étape plus facilement.

Cela met en évidence les principes de la planification agile :

  • planifier au niveau de détail approprié (grossièrement pour le long terme, précisément pour le court terme)
  • adapter régulièrement les plans à la situation courante.