Discipline et agilité

Lorsque j'interviens pour introduire les méthodes agiles, je commence par évaluer le degré d'agilité souhaitable en fonction du contexte.

Barry Boehm, est un des grands noms du génie logiciel, a publié Balancing Agility and Discipline qui présente des critères pour évaluer la quantité d'agilité à instiller. Certains critères sont discutés(personnel) ou utilisés de façon un peu binaire(criticité, taille), mais cela reste une vue du contexte à prendre en compte.
J'utilise cette représentation sous forme de Kiviat pour restituer le résultat de mes questionnaires.


En revanche, le titre du livre laisse entendre que l'agilité est à opposer à une approche disciplinée et cela n'est pas du tout la réalité. Au contraire, du point de vue de la gestion de projet, un processus comme Scrum, avec ses points d'avancement quotidiens, doit être considéré comme extrêmement discipliné.

Commentaires

1. Le lundi 02 octobre 2006, 13:57 par ervin

En fait plutôt qu'opposer "Agilité" et "Discipline" qui comme vous le pointez n'a pas réellement de sens, j'opposerais plutôt "Agilité" et "Hiérarchisation" (pour ne pas dire "Bureaucratie")...

Ca me paraitrait plus proche des réalités. Comme vous l'avez très bien dit travailler de manière agile requiert beaucoup de discipline.

2. Le lundi 02 octobre 2006, 20:09 par jm33216

Une lecture assez interessante sur Agile applique chez Google,
steve-yegge.blogspot.com/...

3. Le lundi 02 octobre 2006, 21:44 par Freddy Mallet

Je dois reconnaître que j'utilise régulièrement la métaphore de l'éléphant et du singe qui est donnée dans le livre 'Balancing Agility and Discipline' et qui me semble très parlante.

Claude, tu parles ici d'évaluer le niveau d'agilité souhaité mais qu'en est-il du niveau d'agilité présent ?
Il est en effet très facile de s'auto-persuader en toute bonne foi d'avoir un bon niveau d'agilité même quand les fondamentaux ne sont pas là. Or la première base de l'agilité est tout de même le niveau de conscience objectif et aigu de notre environnement. Que penserais-tu d'un petit questionnaire modeste et surtout sans prétention qui permettrait d'avoir tout de même une première idée grossière de son profil agile ? Ceci sous la forme également d'un radar avec des axes qui pourraît être le management participatif, des techniques d'ingénierie, la culture d'entreprise, la conduite de projet et la relation client par exemple.

Le résultat n'aurait aucune valeur dans l'absolue mais permettrait d'établir une base de discussion saine sur laquelle travailler.

4. Le mercredi 04 octobre 2006, 15:51 par claude aubry

Freddy, je suis d'accord pour faire un questionnaire. Quelque chose de différent de ça : http://www.ddj.com/dept/architect/184415255

Et en français, bien sûr ! J'ajoute ça dans mon backlog.

5. Le mercredi 04 octobre 2006, 17:02 par Freddy Mallet

En fait l'idée de ce questionnaire permettant de réaliser un diagnostic m'est venu suite à la participation sur Genève à un séminaire sur le management agile durant lequel Jérôme Barrand est intervenu. Ce professeur à l'école de management de Grenoble est l'auteur du livre 'Le manager agile' qui a été publié en début d'année 2006. Jérôme Barrand m'a fait une excellente impression et il intervient régulièrement au prêt de décideurs pour agiliser les stratégies et les organisations des entreprises. Il a lui même établi une grille de diagnostic mais qui est à mon goût trop générale pour notre champ d'application et en plus non publique. Et là je me suis dit pourquoi ne pas faire une grille de diagnostic sous licence Creative Commons ?

A noter que Jérôme Barrand n'a pas de blog, mais nul n'est parfait :-)

6. Le mercredi 04 octobre 2006, 21:47 par Avangel

Du peu que j'ai peu en constater à la Sécu où j'ai fait mon stage, il en ressort clairement que l'Agilité nécessite de la discipline, à ne pas confondre avec "contraintes" bien sûr.