Forfait agile

Une approche agile pour des prestations au forfait

J'ai participé en septembre à une réponse à un appel d'offres. Le document de consultation donnait des indications sur la nature de la prestation demandée : une prestation au forfait comportant des livrables et engagement du délai de fourniture. En revanche, il ne donnait pas beaucoup d'informations sur le contenu de ces livrables. Impossible avec ça de faire une estimation raisonnable. Même dans un domaine -les processus- et dans un contexte que nous connaissions particulièrement bien.
Nous étions dans le cas où le client nous demande de nous engager sur un prix et un délai alors qu'il n'a qu'une idée vague de ce qu'il veut. Nous avons décidé de répondre avec une approche agile, basée sur une collaboration poussée plutôt que sur un contrat fixé (et figé) au début à partir d'une connaissance très partielle des besoins.
Dans les grandes lignes notre réponse proposait :

  • une phase de préparation à durée fixe ayant pour objectif de construire un backlog de produit au sens Scrum, avec pour chaque élément de la liste une estimation. A la fin de cette phase, on propose au client un plan pour réaliser le contenu du backlog comportant le nombre d'itérations et le contenu envisagé pour chaque itération.
  • des itérations de 2 semaines. Nous fournissons un résultat utilisable à la fin de chacune. L'itération a un prix unitaire fixe.

Dans cette approche qui prône la transparence, le client a la possibilité de :

  • changer les priorités des exigences
  • remplacer une exigence du backlog par une autre de même poids
  • arrêter à la fin d'une itération s'il estime qu'il a déjà un résultat satisfaisant.

Nous venons d'apprendre que notre proposition n'a pas été retenue. Je ne sais pas -encore- pourquoi. Le conservatisme des Achats, la frilosité devant un nouveau type de relation ?

Commentaires

1. Le lundi 09 octobre 2006, 13:02 par Avangel

Dommage qu'ils n'aient pas accepté. L'approche était très intéressante pour le client, et ça aurait donné un retour intéressant sur une forme de contractualisation.

2. Le mercredi 11 octobre 2006, 11:55 par claude aubry

Le refus n'est pas dû à la nature agile de la proposition, mais à d'autres raisons "politiques" et de prix.

Nous avons même été classés premier sur le critère processus proposé.