Un article d'InfoQ: Debating the Merits of Pair Programming rappelle que la programmation en binôme est un sujet des plus discutés parmi les pratiques que propose Extreme Programming.

La lecture de l'article et des études référencées donne de quoi se faire une idée. Mais le mieux est encore d'essayer. C'est ce que mes étudiants vont faire dans les jours qui viennent sur leurs projets. Le contexte s'y prête assez bien : début janvier chaque équipe [1] passe de 5 à 10 ou 11 personnes. Les nouveaux sont des étudiants de l'année précédente [2] qui ont moins de compétences à la fois sur le plan technique et sur le domaine fonctionnel. Travailler en binôme [3] évite à un nouvel arrivant dans l'équipe d'être bloqué avec la peur de faire une bêtise. Comme le dit Kent Beck dans l'article, c'est déjà le moyen de faire partager les pratiques de l'équipe. Cela a été expérimenté les années précédentes. Avec succès sur la plupart des projets.

Notes

[1] des étudiants de M1 travaillent sur le projet depuis début octobre

[2] L3

[3] un étudiant M1 avec un étudiant L3