Session d'estimation en groupe avec des cartes

Planning poker, c'est plus fun ?

Hier j'ai animé 2 sessions de planning poker. Contrairement à ce que cela laisse entendre, il ne s'agit pas de planifier mais d'estimer. Il ne s'agit pas non plus de poker d'ailleurs[1].

Comme le dit très bien Mike Cohn, le planning poker permet d'obtenir une estimation des histoires d'utilisateur(user stories) en points(les story points).

Quelques leçons à tirer des sessions d'hier :

  • c'est facile à organiser, il suffit de disposer d'un jeu de cartes par personne
  • on a passé en moyenne 3 minutes par histoire d'utilisateur
  • il n'y a jamais eu besoin de revoter une seconde fois, les discussions suite au premier vote ont permis de converger
  • la réflexion par analogie est souvent utilisée dans les discussions après le premier vote. Par exemple : on a mis 2 points à celle-ci, celle-là ne fait pas plus, on la laisse à 2
  • la technique de décomposition des histoires(elle peut être appliquée avant la réunion) améliore la qualité des estimations. Par exemple, l'histoire instancier une WBS, difficile à estimer parce que plutôt complexe a été décomposée en 5 histoires en utilisant un découpage selon les attributs à traiter (dans notre cas, les attributs sont des booléens et induisent un scénario particulier) : une pour chaque attribut portant sur les tâches de la WBS.
  • quand l'équipe est perplexe avant d'estimer c'est le signe que l'histoire est vraiment trop vague et que le directeur de produit devrait l'approfondir. Exemples : Exporter vers un outil de gestion de projet ou Produire un tableau de bord des projets ont produit des mines dubitatives et devront être approfondis et probablement décomposés avant de repasser en séance d'estimation.

Notes

[1] en français -si on traduisait- on devrait dire une session d'estimation collective avec des cartes (SECC). Mais planning poker est passé dans les moeurs. Surtout pour ceux qui y participent. Ceux qui ne savent pourraient être surpris. C'est la raison pour laquelle, dans une grande entreprise, nous avions réservé une salle pour le planning poker, mais comme sujet de la réunion on a dit planification plutôt que planning poker

Commentaires

1. Le jeudi 25 janvier 2007, 23:50 par JC

A quel moment ont lieu ces estimations ? quelle est leur portée : le contenu d'une iteration ? Combien de temps dure une session environ ?

2. Le vendredi 26 janvier 2007, 08:23 par claude aubry

Bonjour JC. Les estimations ont lieu quand on veut planifier une release. Elles portent sur le contenu du backlog de produit, donc sur plusieurs itérations. La durée d'une session dépend du nombre d'histoires à estimer. C'est une bonne pratique de ne pas dépasser 2h.