La vélocité d'un sprint

La vélocité est la mesure de la capacité de l'équipe pendant un sprint. Elle se calcule juste après la démonstration lors de la revue de sprint.

La démonstration permet de décider si une fonctionnalité montrée est finie ou pas. Si elle est finie, on prend en compte l'estimation en points de cette fonctionnalité. La vélocité s'obtient simplement en faisant la somme des points de chaque fonctionnalité présentée avec succès.

C'est le directeur de produit qui décide de fini ou pas. L'équipe -qui a travaillé dur- a tendance à considérer qu'une fonctionnalité est finie même si la démonstration a mis en évidence que les conditions de satisfaction ne sont pas toutes remplies[1].

Il y a quelques mois il arrivait que j'attribue une partie des points (par exemple 2 sur 3) dans ces cas de fonctionnalité presque finie. Mais si cela satisfait l'équipe à court terme, cela ne la motive pas à améliorer la finition lors des prochains sprints. Maintenant j'opte pour la position suivante :

  • si c'est fini, les points sont ajoutés pour le calcul de la vélocité, l'élément est retiré du backlog de produit
  • si ce n'est pas fini, 0 point pour la vélocité de ce sprint, l'élément reste dans le backlog

Vendredi, lors de la démonstration, nous avons constaté une régression sur une fonctionnalité qui avait été considérée comme finie lors du sprint précédent. Dans ce cas, on ne revient pas sur les calculs passés. En revanche, il faut créer une nouvelle entrée dans le backlog de produit portant sur la régression constatée. Ce nouvel élément sera estimé et ordonné par priorité comme tous les autres du backlog. S'il est sélectionné dans le prochain sprint, il viendra, s'il est fini, contribuer à sa vélocité.

Notes

[1] des petits bugs mineurs dans le langage du développeur