La certification ScrumMaster, c'est pipeau

Pour obtenir la certification Scrum actuelle, il suffit de suivre un cours de 2 jours. Cela ne garantit pas que vous êtes devenu un maître de Scrum.

Je suis ScrumMaster certifié depuis 2005. J'apparais dans la liste des 10888 CSM[1] de la ScrumAlliance. J'y suis même 2 fois, ce qui me fait douter de la précision du chiffre et de la bonne gestion de la ScrumAlliance.

Ca m'a beaucoup amusé au début, plus d'être ScrumMaster (le côté rugby) que d'être certifié il est vrai. Pour cela, il m'a suffi d'assister aux 2 jours de cours dans une cave de Gentilly. En arrivant en retard. C'était la première formation Scrum en France et à l'époque l'aspect certifiant n'était pas du tout mis en avant.

Cette certification ne repose sur rien : il n'y a pas de prérequis avant le cours, il n'y a pas de contrôle après le cours. Il est possible qu'une personne se présentant comme un ScrumMaster certifié n'ait jamais pratiqué Scrum.
Il est probable que ceux parmi les certifiés qui pratiquent ne jouent pas le rôle de ScrumMaster sur un projet : ils jouent un autre rôle comme Product Owner ou membre de l'équipe.

Il ne suffit pas d'assister à un cours général comme celui-là pour avoir compris Scrum et être capable de l'appliquer.
Bref c'est du pipeau.

La ScrumAlliance le sait bien, qui dit :

There are three different types of Certified ScrumMasters (CSM). A CSM is someone who has been trained in a Certified ScrumMaster class. CSM Practicing designates a CSM who has been a ScrumMaster on one or more projects over the last year and has demonstrated competence. CSM Training refers to a CSM Practicing who has been taught how to train others as CSMs.

La vraie certification serait CSM Practicing. Mais celle-là ne marche pas, seulement une centaine de "certifiés CSMP", une procédure très centralisée, plutôt opaque et réservée à ceux qui écrivent en anglais.

Des voix s'élèvent pour critiquer le processus de certification actuel. Il y a des initiatives pour réfléchir à une vraie certification des processus Agiles. Mais comme la (pseudo) certification actuelle est un succès marketing, pas sûr que ça aboutisse vite. Et si ça aboutit, ce sera probablement, au moins dans un premier temps, avec une procédure nécessitant de participer à des conférences au fin fond du Minnesota et à répondre des questions en anglais.

Personnellement je ne suis pas partisan des certifications, qui nécessitent une organisation de type commande-contrôle peu Agile, et je ne pense pas que nous en ayons besoin en France (une certification en France devrait être adaptée à la langue et la culture locales) pour l'instant. Développons d'abord la communauté des scrummeurs, c'est à dire pas uniquement des ScrumMasters mais de tous ceux qui participent à une équipe Scrum.

Notes

[1] au 22 février 2007, mais ça augmente très vite

Commentaires

1. Le lundi 26 février 2007, 11:37 par Stéphane Boisson

De ce que j'ai compris (et qu'on nous a expliqué lors la "certification" il me semble), c'est que le terme certification a été utilisé uniquement pour rassurer les acheteurs et que c'était pleinement assumé comme un cheval de Troie..
Il serait peut-être judicieux de changer de terminologie avant que celui perçu comme un handicap (qui peut dire quand cela est arrivé ou cela arivera?).. genre Certified ScrumMaster Apprentice

En fait c'est la formation qui qui est certifiée pas celui qui en sort..

Ceci dit, la formation, même de 2 jours, c'est quand même mieux que de lire un livre.. On peut poser des questions, discuter, et il y a quelques exercices pour mettre en pratique certains choses..
Personnellement, je pense que je serais passé à côté de certaines "illuminations" en me contentant du livre..

Oui, c'est quand même mieux que de lire un livre. Bien sûr. En plus on y rencontre plein de gens sympas et intéressants. Je pense qu'une formation est très utile, je critique seulement la certification (y compris pour les formations)