Le beurdone de release

C'est l'outil de Scrum qui permet de montrer l'avancement d'une release.

Je n'ai pas réussi à trouver une traduction correcte de burndown en français. J'ai envie de lancer un néologisme avec le beurdone.

Un beurdone de release[1] est basé sur la mesure de ce qui reste à faire jusqu'à la fin de la release. A la fin de chaque itération, le total de ce qui reste à faire est recalculé.

Beurdone de release

Pour l'obtenir il faut donc une liste de ce qui reste à faire obtenu à partir du backlog et une mesure du poids de chaque élément, une estimation en points par exemple.

A quoi ça sert :

  • à montrer l'avancement réel, en tout cas le meilleur qu'on ait, puisqu'il est basé sur la distinction entre ce qui est complètement fini et ce qui reste.
  • à montrer la tendance et par là à se poser des questions sur la façon de continuer. Si la release est à périmètre fixé, le beurdone permet d'estimer la date de fin. Si la release est à date fixée, le beurdone permet d'estimer le contenu[2] qui sera fini à cette date. En fonction de ce que présente le beurdone, des décisions peuvent être prises plus facilement pour ajuster l'objectif de la release. Le schéma ci-dessus illustre, pour une release à date fixée, le nombre de points résiduel obtenu en prolongeant la tendance des 4 premières itérations.

Limites

  • Le beurdone simple ne fait pas apparaître les variations dues aux modifications de périmètre. Exemple : lors de l'itération 3 dans le schéma le graphe montre qu'on est passé de 140 points au début à 134 à la fin. On ne sait pas si la vélocité est de 6 ou si elle est en fait plus élevée et combinée à des ajouts de nouvelles fonctionnalités à faire pour la release. On peut, si on est dans ce dernier cas, utiliser une version plus sophistiquée du beurdone mais c'est un peu plus difficile à faire et à expliquer.
  • Il nécessite d'avoir identifié et estimé ce qui est à faire jusqu'à la fin de la release, ce qui prend du temps et n'est pas toujours utile.

Notes

[1] il y a aussi le beurdone de sprint, mais c'est une autre histoire, et je n'en parlerai pas aujourd'hui

[2] plus exactement sa taille, et la priorité entre les éléments du backlog permettra d'en déduire le contenu