Les réunions d'un projet Agile

De nombreuses réunions, certes, mais cadrées et bornées...

Scrum donne un cadre au déroulement d'une itération (un sprint) avec les 4 réunions de base :

J'ai proposé d'y ajouter une nouvelle réunion, la revue de backlog, qui a pour objectif de préparer l'itération n+1 un peu avant la fin de l'itération n.

Toutes ces réunions sont limitées en durée -timeboxed-, mais elles prennent quand même un certain temps. J'ai calculé que si on utilise tout le temps autorisé, on arrive à passer 7 ou 8% de la durée d'une itération dans ces réunions.

Ce ne sont pas les seules réunions d'un projet : en plus de ces 4, il est utile d'organiser des workshops pour :

  • identifier et collecter les histoires d'utilisateur afin d'obtenir le backlog initial, avant de commencer la première itération,
  • estimer la valeur des éléments du backlog[1],
  • estimer le coût de développement des éléments du backlog[2],
  • modéliser[3].

Notes

[1] réunion de groupe que Mike Cohn appelle priority poker, que j'enseigne dans mes cours et que je pratique régulièrement et sur laquelle je reviendrai

[2] sous forme d'une session de planning poker avec des estimations en points

[3] modélisation en groupe, appelée model storming, et qui porte souvent sur la modélisation du domaine

Commentaires

1. Le mardi 10 juillet 2007, 00:27 par jc-QualityStreet

Pas mal de réunions, un travail avant tout collaboratif, de proximité ... L'agilité nécessite finalement l'émergence de nouvelles compétences: savoir mener des réunions (être à l'écoute, reformuler, synthètiser, illustrer, conduire et conclure ...), savoir animer des ateliers de travail (notamment exploratoires, fonctionnels, d'estimation et de plannification, éventuellement de conception ...): bref être un facilitateur ...
d'ailleurs vous parliez dans un précédent billet de formations aux méthodes Agiles; dans quelle mesure ces aspects sont-ils envisagés ?

Claude : Par des exercices pratiques et des études de cas, ces choses là s'apprennent sur le terrain.