Les courbes de croissance d'un projet (3)

Dernier épisode de la série

Le beurdone est simple mais limité en cas de variation de périmètre, le beurneupe montre mieux les changements dans les exigences. Avec une approche Agile, un morceau fonctionnel est complètement développé dans une itération, il n'est pas donc utile de montrer sur une courbe les morceaux qui sont simplement analysés, conçus, codés. Il est cependant intéressant de montrer avec des courbes de croissance multiples les états de ces éléments avant le début de l'itération.

En statuant lors des revues de backlog sur l'état des éléments, on peut obtenir des courbes comme celle-ci :

burnup6.jpg

Et en déduire 2 indicateurs :

  • le TAF est le travail à faire. Travail à faire jugé faisable par l'équipe. Une valeur de TAF trop grande est probablement l'indication de spécifications détaillées prématurées. Une valeur de TAF trop faible montre l'inverse et alerte du risque de goulet d'étranglement : l'équipe n'est pas assez alimentée pour la prochaine itération.
  • le DDD est le délai de développement. Durée moyenne entre le moment où un élément est prêt pour le développement et celui où il est fini. Plus concrètement le délai entre le moment où un client dit ce qu'il veut et le moment où il voit le résultat. Les méthodes Agiles, inspirées par le Lean Development et la théorie des files d'attentes, poussent à avoir ce délai le plus court possible.