La méthode agile, essayez-la

Le meilleur moyen de savoir si une méthode agile est adaptée à votre contexte : l'essayer

Vous avez lu des livres, parcouru des blogs, assisté à un séminaire, et vous êtes maintenant convaincu de l'intérêt des méthodes agiles. Vous en avez parlé à votre chef et à vos collègues, vous leur avait fait des présentations, vous les avez même emmenés à un séminaire. Parfois vous êtes déçu des réactions, ils sont moins enthousiastes que vous ne l'auriez souhaité. Ils pensent que les méthodes agiles ça peut marcher mais surtout chez les autres. Ils ont des doutes sur le fait que ça fonctionne dans leur organisation et pour leurs projets.

Selon le cas, les raisons évoquées peuvent être :

  • nous on travaille au forfait
  • il me faut un ROI pour prouver que c'est rentable
  • on est dans une démarche CMMI, alors...
  • on fait du système (ou du logiciel embarqué)
  • ça marche pour une équipe de 5-6 clampins dans leur coin mais nous on est une organisation plus grande et géographiquement distribuée

Tout ça, c'est de la résistance au changement.

On peut toujours rétorquer par des arguments bien choisis -vous en trouverez de nombreux sur mon blog-, créer des cercles d'étude. Ca risque de prendre du temps et de rester dans le domaine du subjectif. Le mieux est de convaincre de passer à une expérimentation et d'en mesurer effectivement les résultats.

Une success story récente montre que la transition peut s'effectuer d'un coup pour toute une organisation, mais on se contentera le plus souvent de procéder de façon limitée, sur un projet, avec une équipe qui va servir de pilote.

Pour être significative, une initiative d'essai sur un projet pilote doit durer quelques itérations. Une bonne pratique est de dérouler une release de 3-4 mois avec 4 à 6 itérations.

L'investissement n'est pas énorme :

  • la formation de l'équipe
  • l'accompagnement par un coach (si c'est nécessaire)
  • le temps passé par l'équipe à apprendre
  • la mise en place d'un espace de travail et d'un environnement de développement

La quantité de méthode agile injectée dépend du contexte et notamment de l'équipe. Une approche de type Scrum a prouvé qu'elle était légère à appliquer.

A la fin de cette période, une rétrospective permettra de dire si on continue, en approfondissant, ou si on s'arrête.