Profil agile

L'agilité, c'est de l'inné ou de l'acquis ?

Pour recruter une personne avec un bon profil agile, il faut d'abord définir ce qu'est un profil agile. C'était le sujet d'une session de l'Open Space aux Valtech Days. Eric Lefèvre, qui en était le facilitateur, en fait un résumé dans le wiki qui lui est dédié. Eric revient également dans son blog sur la technique des hexagones. Il explique que la session des Valtech Days s'est arrêtée, faute de temps, avant la fin de l'exercice et l'obtention d'un résultat significatif.

C'est dommage, parce que la liste des caractéristiques laisse à croire qu'un bon profil agile repose essentiellement des traits de caractère : généreux, modeste, curieux, honnête... On peut avoir l'impression que l'agilité est réservée aux personnes qui les possèdent naturellement.

Etre agile serait inné ? On ne pourrait pas le devenir ?

Je me demande à quoi servirait d'enseigner les méthodes agiles, de coacher des équipes si le profil agile d'une personne était prédéterminé. Pour en revenir au sujet de la session qui était Recruter un bon profil agile, ce ne sont pas les traits de caractère qui seront déterminants mais plutôt le niveau de connaissance dans les méthodes agiles et l'expérience acquise.

Les méthodes agiles, ça s'apprend. Elles sont pour moi une composante de l'ingénierie du logiciel et il paraîtra bientôt, pour un étudiant en fin d'études, aussi normal de connaître l'agilité qu'aujourd'hui de connaître UML.

La difficulté avec l'agilité, c'est que c'est aussi une culture, avec ses valeurs[1]. Apprendre des techniques de gestion de projet ou d'ingénierie est possible dans des cours, apprendre des valeurs, pas vraiment. Ce n'est que par la pratique, en mettant en oeuvre les techniques, en travaillant en équipe qu'on peut acquérir cette culture.

Mon conseil à un recruteur qui recherche un bon profil agile serait de s'intéresser à une personne qui :

  • a appris les méthodes agiles,
  • les a appliquées dans une équipe,
  • et à qui ça plaît,

plutôt que d'essayer de savoir s'il est généreux et modeste.

Notes

[1] Communication, Feedback, Simplicité, Courage, Respect pour XP

Commentaires

1. Le dimanche 04 novembre 2007, 17:15 par Eric Lefevre

Je ne suis pas d'accord avec ton propos. C'est justement parce que l'agilité, ça s'apprend, qu'il n'est pas si utile d'embaucher sur le critère de la connaissance de l'agilité.

ah, enfin une polémique sur mon blog ? Pas si sûr, parce que je suis d'accord avec toi : la connaissance n'est pas suffisante, il faut aussi de la pratique, et avec succès autant qu'on puisse le mesurer. Mon propos était d'abord de rééquilibrer l'acquis par rapport à l'inné sur le sujet profil agile. Claude


Ou veux-tu dire que nous sommes tous égaux devant l'agilité et qu'il suffit d'apprendre? Ca n'est pas faux dans l'absolu, mais n'est-ce pas comme dire que tout le monde peut être bon en math, il suffit d'apprendre?... notre problème, c'est plutôt de déterminer quels sont les personnes les plus susceptibles d'être "douées" pour le sujet; ou du moins qui prendront le moins de temps à être montées en compétence. (évidemment, le fait que quelqu'un a déjà de l'expérience réduit ce temps à peau de chagrin...)

Notre différence d'appréciation tient au fait que tu considères le profil agile de la personne avant qu'elle ne soit formée à l'agilité, alors que moi je pense qu'un profil ne peut être agile que si la personne est formée et a pratiqué. C'est vrai que dans cette période de début de l'agilité, une entreprise pourrait sélectionner des candidats qui n'y connaissent rien mais avec du potentiel, pour les former elle-même. Mais bientôt, et c'est que je voulais aussi dire dans mon billet, les informaticiens qui arriveront sur le marché seront formés. Les recruteurs s'intéresseront alors non pas au potentiel d'agilité mais au niveau de pratique d'agilité. On rejoint là le débat sur la certification, une certification évaluée sur la pratique, par des pairs. Claude

Une autre question intéressante qui avait été posée sur le sujet profil agile lors des Valtech Days, c'est : j'ai besoin de quelqu'un dans mon équipe(agile), comment trouver la bonne personne ? Là on dépasse la simple évaluation d'agilité, il s'agit de juger la capacité d'intégration dans une équipe concrète. Claude

2. Le jeudi 08 novembre 2007, 09:48 par Jago

Bonjour,

Il y a un test d'agilité à l'école de management de Grenoble qui semble intéressant:
www.grenoble-em.com/defau...

Je ne connais pas sa fiabilité mais les quelques essais que j'ai fait faire me laissent penser que c'est pas mal.

JF

Merci pour l'info JF. J'ai renoncé à la deuxième page, je n'aime pas ce genre de questionnaire inquisiteur. Dans un genre moins management et plus logiciel, Scott Ambler avait écrit un article où on pouvait calculer son degré d'agilité. Claude