L'agilité ça ne s'improvise pas

La preuve avec les anglais de Leicester

En écho à mon billet sur le Stade Toulousain agile, la rencontre à laquelle j'assistais hier au Stadium, qui s'est finie par la victoire de l'équipe la plus agile, a montré aussi qu'une équipe qui est habituée à jouer d'une façon prédictive a du mal à changer. Les 10 dernières minutes de Leicester, qui essayait d'attaquer de son en-but, ont été édifiantes : c'était du n'importe quoi et ils n'ont pas réussi à sortir de leur 22.

Le tournant du match. L'arbitre accorde l'essai de Vincent Clerc. Les Tigers vont rester dans le brouillard jusqu'au bout.

Commentaires

1. Le jeudi 20 décembre 2007, 22:37 par Scroff

Claude, bonjour, je découvre ton blog, tes méthodes agiles et j'apprécie leur transposition à notre sport favori. Reste à essaimer dans le top...Par ailleurs, j'aime bien le fait qu'un ancien trois-quarts valorise comme il se doit les scrums à sa période de maturité. Cet hommage aux vieux déménageurs ira droit aux coeurs des gros qui t'abreuvaient de quelques balles en son temps.. Félicitations pour ta démarche professionnelle et ton blog qui la supporte bien et.. bien sûr, Allez le Stade pour la suite! Cordialement

Claude : ah, le Scroff, mon premier capitaine. Je ne savais pas encore ce qu'était un scrumMaster à l'époque.