Bonnes rencontres

Le succès des RencontresAgiles2007 a confirmé l'engouement autour du mouvement agile perceptible depuis mi 2007.

Plus de 150 personnes présentes pour les RencontresAgiles2007 du 18 décembre pour plus de 4 heures de présentations non stop. J'ai dû partir avant la fin (je suis resté de 8h30 à midi), j'avais une réunion de planification de sprint en début d'après-midi chez un client.

L'idée de ces rencontres était de présenter des retours d'expérience (le slogan était no bluff just stuff). Dans le même esprit que les SigmaT que j'organise à Toulouse, mais avec un format plus court pour les présentations (20 minutes). L'autre différence est la durée, presque le double de celui des SigmaT mais la fréquence prévue n'est pas la même : une fois par an d'après ce que m'a dit Bernard Notarianni au lieu de 3 par an pour les SigmaT.

Le principal retour utilisateur a été celui de M6, les autres présentations que j'ai vues étaient faites par des consultants (comme la mienne). Il a eu droit à plus de 20 minutes, ce qui était une bonne chose.

Eric Hennetier, DSI adjoint de M6, a désigné la méthode agile comme la nouvelle star du développement[1]. Le projet qu'il a présenté est un extranet client pour le suivi en temps réel des campagnes de publicité et des budgets associés. Il a été développé en 2007, d'abord de façon classique avec une spécification textuelle. Puis avec les conseils d'Octo et de Sfeir, le projet est passé à une approche agile, avec une insistance sur les tests.
Quelques éléments sur les pratiques mises en oeuvre :

  • des itérations de 2 semaines
  • un plateau projet
  • un comité de suivi de 2 heures toutes les 2 semaines
  • 15 itérations (de mars à octobre)
  • 182 user stories (ce qui fait une moyenne de 12 par itération, chiffre élevé, mais je connais pas la taille de l'équipe)

Le projet a été mis en production à l'automne 2007 et il est considéré comme un succès.
Voilà ce que nous a dit Eric Hennetier :

Le client est content, la DG est contente, les chefs de projet sont heureux. Les discussions stériles entre MOA et MOE pour savoir si un problème remonté est un bug ou pas ont été évitées. C'est le meilleur projet à la DSI depuis des années.

C'est M6 qui le dit ! Bon, il a aussi été fait état de quelques difficultés lors du passage en intégration (mais je ne saurais pas dire lesquelles) et ce projet était au départ bien adapté à l'agilité : besoins pas figés, contraintes de délai fortes, équipe réduite.

Comme d'habitude, la première question de l'auditoire a porté sur les aspects contractuels. C'est la question récurrente dans les séminaires auxquels j'assiste, à croire que c'est la préoccupation essentielle de l'industrie du logiciel. Dans le cas de M6, c'était un contrat spécial -pas vraiment du forfait- avec clause de sortie rapide, sur lequel j'aimerais bien en savoir plus.

Au delà des résultats, ce retour d'expérience fait état d'une amélioration significative des relations humaines entre les acteurs d'un projet apportée par l'agilité. Il rejoint en cela les retours d'expérience présentés aux SigmaT (Total, Areva et celui des labos Pierre Fabre plus récemment). L'agilité contribue à retrouver l'esprit d'équipe, qui était parfois perdu, et la motivation qui va avec.

Même s'il n'y avait pas d'apéro, ni de café, j'ai pu faire de bonnes rencontres d'agilistes que je connaissais que de nom (en plus de ceux que je connaissais déjà) :

  • Bernard Notarianni, un des organisateurs (avec Didier Girard) de cette excellente initiative
  • Guillaume Bodet, à retrouver sur le blog Xebia,
  • Eric Mignot (épatant dans sa présentation de type Open Space) qui est à l'initiative de Scrum France)

Notes

[1] waouh, je me suis dit sur le coup, il y va fort. Après j'ai réalisé que c'était le titre d'une émission de M6. J'ai eu confirmation auprès de ma femme, qui est plus au courant que moi de ce genre de choses