De nouvelles cartes pour le Planning Poker

Estimer devient un jeu...

J'avais déjà quelques jeux de cartes pour le Planning Poker. Je viens de recevoir de nouvelles cartes, fabriquées par PlanningPokerCards.com. Avec ça, je peux faire des séances d'estimation du coût de développement pour de belles équipes.

Le Planning Poker commence à avoir du succès comme technique d'estimation. On trouve des cartes sur Internet, on en parle dans des blogs et on l'applique sur le terrain. Parfois on en fait sans le nommer comme ça, en disant simplement réunion d'estimation ou réunion de planification en commun parce que jouer aux cartes dans une entreprise c'est pas dans les moeurs. On pourrait croire que c'est une partie de tarot ou à de belote ?

Mike Griffiths vient de publier la liste des 10 meilleures pratiques d'estimation agile. Voyons ce que donne la technique du Planning Poker intégrée dans Scrum par rapport à ces pratiques :

1 - utiliser plus qu'une seule personne : oui, l'estimation est collective
2 - utiliser plus qu'une approche : le planning poker est une approche, il est possible de la combiner avec d'autres. On peut aussi dire qu'elle combine en elle-même plusieurs techniques, comme l'estimation par analogie et le jugement d'expert
3 - se mettre d'accord sur ce que signifie fini : la signification de fini à la fin d'un sprint est une des premières choses à définir quand on commence avec Scrum. C'est important de le rappeler au début d'une séance d'estimation
4 - savoir quand s'arrêter : l'animateur du Planning Poker doit limiter la durée de la séance. Ma règle est de limiter à 1h30 avec en moyenne 3 minutes par élément à estimer
5 - présenter les estimations dans une fourchette de variation : le planning poker permet d'obtenir une valeur. C'est la présentation du plan de release qui en découle qui doit inclure un domaine de variation. Si on se base sur une vélocité pour planifier, cela revient à considérer une valeur haute et une valeur basse à partir de la moyenne observée
7 - ne pas faire des estimations seulement quand on en sait le moins sur le projet : en général, on fait une séance de Planning Poker au début (sprint 0 ou phase de préparation ou dès que c'est possible) et je conseille de faire une revue de backlog à chaque sprint pour prendre en compte ce qui a été modifié dans le backlog
10 - revoir, revisiter, ne pas faire l'autruche, répéter : idem 7 pour l'estimation des éléments du backlog. La mesure de la vélocité réelle lors de la revue de sprint est l'occasion de ré-ajuster le plan de la release.

J'envisage d'utiliser les cartes aussi pour les séances de priority poker, pour estimer la valeur des éléments du backlog.

Commentaires

1. Le lundi 28 janvier 2008, 11:14 par JP Vickoff

Bien joué ! si je rajoute cela dans mon prochain bouquin, je mettrais ta photo, car ta chemise dans la couleur des cartes, c'est trop top !

2. Le dimanche 03 février 2008, 19:22 par claude aubry

C'est pas du bling bling ça, c'est un camaïeu de bleu.