Le backlog de produit est un outil de communication

On peut essayer la télépathie pour le communiquer efficacement...

Le backlog de produit recueille pas mal de choses éparpillées d'habitude dans plein de documents différents. On y trouve :

  • une liste des User Stories, ce qui correspond -au moins en partie- à ce qu'on trouve dans un document de spécifications fonctionnelles
  • un rangement par priorité, ce qui, couplé à des estimations en points, permet d'obtenir un planning de la release
  • éventuellement, les tests associés aux stories

On peut produire, à partir du backlog, des informations pour le suivi (burndown chart ou courbes diverses).

L'utilisation d'un backlog permet donc de réduire, sensiblement dans la plupart des cas, la quantité de documentation à écrire. Mais le backlog il faut quand même le construire, le faire vivre et surtout le communiquer. Il faut un bon product owner, c'est lui le responsable du backlog.
Le backlog de produit n'est pas réservé à l'usage du product owner, c'est l'outil de toute l'équipe Scrum. Il faut le communiquer pour que toute l'équipe se l'approprie. Ce n'est pas toujours facile. Le ramasse-miettes dans sa pensée du jour du 28 janvier semble avoir vécu des difficultés et évoque la télépathie. Pour passer une story de l'esprit du product owner au celui du développeur ?