Des formations adaptées à chaque rôle

Tout le monde n'est pas ScrumMaster.

La connaissance attendue de Scrum n'est pas la même pour des personnes qui participent à un projet que pour celles qui le suivent et, dans une équipe qui applique Scrum, pour un ScrumMaster que pour un simple membre de l'équipe. La stratégie de formation doit tenir compte des rôles et des projets.

Un premier besoin de formation, c'est de connaitre suffisamment Scrum et les méthodes agiles pour être convaincu que ça peut s'appliquer dans le contexte et avoir des pistes sur la façon de faire la transition. Une formation d'une journée, allant à l'essentiel, permet d'apporter ces réponses. Elle s'adresse aux personnes qui vont décider du passage aux méthodes agiles et choisir le projet et l'équipe qui va commencer.

Une fois que la décision est prise de démarrer un projet avec Scrum, l'équipe doit être formée à l'application concrète de Scrum. Le ScrumMaster et le Product Owner, qui font partie de l'équipe, y participent. Les travaux pratiques de mise en situation portent sur le projet. Je donne cette formation de mise en oeuvre de Scrum en 3 jours. Ces 3 jours sont le plus souvent découpés en 2+1. 2 jours pour donner les bases et créer un backlog initial et un jour 2 à 3 semaines plus tard, après que le premier sprint ait démarré. Cela permet à l'équipe d'avoir une première expérience avant le dernier jour de formation.

Devenir un bon Product Owner ou un bon ScrumMaster nécessite des compétences particulières qu'une formation spécifique peut aider à acquérir. En particulier ceux qui n'ont pas suivi la formation de mise en œuvre et appris Scrum sur le tas peuvent avoir besoin d'être recadrés. J'ai animé le mois dernier une formation de 2 jours intitulée devenir ScrumMaster ou Product Owner pour un public de SM et PO mélangés. Il est bien sûr possible de faire une journée spécifique pour chacun de ces 2 rôles.

Une fois que Scrum est appliqué sur un ou plusieurs projets, je pense qu'il y a un autre besoin de formation pour des intervenants (Stakeholders) qui suivent ces projets. Je m'en suis rendu compte lors de ma récente mission de coaching. Ces intervenants devraient être sensibilisés à la façon différente de gérer un projet par rapport à leur façon traditionnelle. Une journée de cours consacrée à expliquer la gestion du backlog et des exigences, les différents niveaux de planification, le reporting spécifique, le multi-projet, me paraît fortement souhaitable. La formation d'une journée, sur l'essentiel des méthodes agiles, peut être adaptée pour y répondre.

En résumé :

  • pour les intervenants qui ne participent pas directement à un projet, une formation d'une journée de sensibilisation qui va à l'essentiel,
  • pour tous les membres d'une équipe qui commencent un projet, une formation pratique de mise en application de Scrum en 3 jours, à compléter par l'apprentissage de pratiques techniques si c'est nécessaire,
  • pour un ScrumMaster ou un Product Owner, une formation spécifique à ces rôles, avec des ateliers de mise en situation.

Commentaires

1. Le mercredi 07 mai 2008, 08:50 par Alexandre Boutin

Entièrement d'accord avec toi, la formation est une étape essentielle pour bien démarrer avec Scrum contrairement à ce que pensent de nombreuses équipes et en particulier la formation spécifique pour les Product Owner (probablement le rôle le plus difficile)

Il y a un différence majeure entre 'Faire de l'Agile' qui consiste à mettre en œuvre Scrum et 'Etre Agile' qui consiste à avoir assimilé les différents concepts et avoir accepté de changer sa façon de faire (en particulier pour le management). Et pour bénéficier de tous les avantages de l'agilité, il faut 'Etre Agile'.

En complément de la formation, un coaching régulier donne de très bons résultats (c'est notre pratique chez Yahoo) sous condition que le coach consacre du temps important au projet lors des 4-5 premiers sprints (participation à tous les meetings et à la majorité des stand-up)