Conseil agile

Pour une méthode agile, du conseil agile.

Dans Scrum en 100 mots, apparaît une notion essentielle de Scrum : le résultat (d'un sprint) est inspecté et, en fonction de son évaluation, il est décidé d'arrêter ou de continuer le développement.

Quand je fais une prestation de conseil, j'essaie d'appliquer le même principe. Si une entreprise souhaite utiliser mes services, nous nous mettons d'accord sur un nombre de jours d'intervention, défini en fonction des besoins et le plus souvent contraint par un budget. Ce n'est qu'une estimation et il arrive que le nombre de jours de conseil soit épuisé alors que je pense que l'équipe aurait encore besoin d'assistance. Mais il arrive aussi que l'on considère que le résultat est déjà satisfaisant alors que le nombre de jours prévus au départ n'est pas atteint.

C'est ce qui va probablement se passer avec Atchik Real Time. J'y ai donné une formation Scrum le mois dernier puis on m'a demandé d'assister l'équipe qui a démarré un projet. Hier, je suis allé faire le point, à une semaine de la fin du premier sprint. L'équipe est contente, l'avancement satisfaisant, l'application de Scrum se passe bien. J'ai répondu rapidement à quelques questions précises. Nous prendrons la décision après la revue, la rétrospective et le sprint planning de la semaine prochaine, mais il est probable que mon intervention prenne moins de jours que prévu initialement.

Le conseil agile, c'est laisser la possibilité au client d'arrêter la prestation :

  • s'il n'est pas content des services fournis par le consultant
  • ou s'il considère que le résultat est déjà satisfaisant et que l'objectif est atteint.