Dans mon billet d'hier, je trouvais abusif la référence à une culture française spécifique à propos du suivi de projet. Coïncidence, je viens de trouver l'usage de la même expression franco-française sous la plume de Louis Naugès, mais cette fois je suis bien d'accord avec son emploi.

Il y a plus d'un an, je constatais qu'une organisation de type MOA MOE provoquait souvent une division du travail à l'opposé des recommandations des méthodes agiles. L'Agilitateur avait apporté, avec brio comme d'habitude, des compléments sur l'origine de cette pratique, qui est répandue dans nos administrations et nos grandes entreprises.

Bonne nouvelle, Louis Naugès a assisté à la présentation d'un rapport du CIGREF sur le thème système d'information et création de valeur et nous dit dans le billet qui en parle :

Il signe en tout cas la mort définitive d’une invention franco-française qui a fait beaucoup de dégâts, la séparation maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre.

La mise en oeuvre d'une méthode agile y contribue en forçant à la collaboration au sein d'une seule équipe, je le constate dans les organisations basées sur ces notions de maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'oeuvre et qui passent à Scrum.