Les outils pour l'agilité

La vision de Kent Beck

Dans un article trouvé sur InfoQ, Kent Beck rappelle que l'application des méthodes agiles sur des projets passe par l'utilisation d'outils :

it's ridiculous to speak of agile software development without tools

En France en tout cas, je ne crois pas que le mouvement agile ait engendré du néo-luddisme, on a plutôt tendance à outiller beaucoup. Mais c'est toujours réconfortant de voir le manifeste agile ré-expliqué par un des ses auteurs. "Nous donnons de la valeur aux processus et aux outils mais nous en donnons encore plus aux personnes et à leurs interactions", cela ne signifie pas que les outils sont à abandonner. Par contre, il faut probablement faire évoluer les outils, c'est l'objet de l'article de Kent Beck : il donne sa vision des outils pour le développement.

Après avoir rappelé que les méthodes agiles changeaient profondément le besoin d'outils, Beck explique que la nécessité de transparence devient essentielle pour les développeurs. Il montre ensuite comment les outils viennent renforcer les pratiques agiles et finit par quelques prédictions sur les fonctions attendues :

  • des transitions plus harmonieuses entre les activités
  • plus grand périmètre pour les tests automatiques
  • la transparence
  • une collaboration en temps réel

Le débat qui suit la publication de son article sur la liste XP aborde l'aspect adaptation des outils au contexte de l'équipe de développement.

Beck pense qu'il est préférable d'investir dans un (ou plusieurs) outil rudimentaire adapté à notre façon de travailler plutôt que d'essayer de s'adapter à un (gros) outil plus sophistiqué mais prévu pour une autre approche du travail.

Cela va alimenter la réflexion sur l'avenir d'IceScrum. Nous sommes en train d'actualiser la roadmap.