L'Agilité oui, la chienlit non !

Des utilisateurs brimés depuis longtemps pas les DSI découvrent que l'agilité peut accueillir et même favoriser les changements, ce qui les amène à penser qu'ils peuvent tout changer tout le temps.
Des managers se disent qu'avec l'agilité, il sera plus facile de demander de traiter une urgence ou du travail supplémentaire non prévu à leurs équipes de développement.

Ben non. L'agilité favorise le changement, mais ne le rend pas gratuit ni permanent. Si la demande de changement venue d'un utilisateur est la bienvenue, sa prise en compte passe par une gestion des priorités dans le backlog. Et une équipe qui travaille pendant un sprint ne doit pas être perturbée.

Certains auteurs ne facilitent pas les choses. Par exemple, le livre Balancing agility and discipline fait croire que que l'agilité s'oppose à la discipline. J'affirme pourtant que les projets que je coache seraient moins disciplinés (en gros plus bordéliques) si on n'y appliquait pas l'agilité.

Commentaires

1. Le mercredi 17 septembre 2008, 08:41 par Alexandre Boutin

100% d'accord avec toi Claude.

Lundi dernier je donnais une formation en interne sur l'application Agile de notre "Process Framework" et sur la façon de faire un bon "Product Backlog" et je me rappelle avoir insisté au moins 2 ou 3 fois sur l'aspect discipliné des méthodes agiles, et la nécessité d'avoir une équipe auto-discipliné où chacun comprend l'utilité de chaque tâche (comme le reporting journalier du reste à faire) pour le bénéfice de l'équipe, pas de l'individu, ni la satisfaction d'un "chef" quelconque.

2. Le jeudi 18 septembre 2008, 10:15 par JM.D

Je suis allé lire le résumé de l'ouvrage sur un site de vente en ligne : consternant !
On y trouve des phrases (en anglais) comme :

"... Plan-driven developers must also be agile ..." : soit les auteurs n'ont jamais bossé en SSII (ou alors, étant donné leur grand age, c'était encore l'eldorado mais ça a bien changé depuis). De nos jours, merci l'industrialisation, on nous demande plutôt de poser notre cerveau à côté du clavier, d'enfiler les œillères et de se mettre "à la tâche".

"... agility without discipline [leads] to unbridled and fruitless enthusiasm ..." : je pense qu'ils n'ont pas bien lu les livres fondateurs des méthodes agiles. Au hasard, Kent Beck dans XP Explained (traduit en français par M. Laurent Bossavit) :
"XP est une discipline du développement de logiciels. C'est une discipline dans la mesure où il y a certaines choses que l'on doit faire si on veut pouvoir dire que l'on fait de l'XP. Vous n'avez pas à choisir d'écrire ou non des tests : si vous ne les écrivez pas, vous n'êtes pas extrême - fin de la discussion."
Ca calme.

3. Le vendredi 26 septembre 2008, 16:07 par ehsavoie

Ca ressemble fortement à un gros troll velu ;o) . Je pense qu'ils ont confondu "être agile" et "faire de l'agile". BDD/TDD ca demande une sacrée dose de discipline qui ne peut être obtenue que par évangélisation et non par contrainte ;o). Il faut avoir la foi :o)