Estimation en points et planification de release

C'est le sujet de ma présentation de vendredi au SigmaT8.

Ceux qui ne connaissent pas trop l'agilité pensent parfois, à tort, qu'on ne peut pas planifier sur les projets agiles, parce que ça change tout le temps. Ils ont bien compris que le client pouvait faire des changements. Ils doivent en déduire : A quoi ça sert de faire des plans s'ils sont remis en question ?

D'autres qui appliquent l'agilité depuis peu ont compris que dans les méthodes agiles il y avait bien de la gestion de projet et de la planification à court terme (tableau des tâches, burndown chart de sprint), mais ne voient pas encore l'intérêt de la planification de release, à moyen terme.

Et parmi ceux qui essaient de planifier au niveau release, il en est qui doutent de l'intérêt de faire des estimations en points plutôt qu'en hommes-jour.

Ma présentation de vendredi au Sigmat8 va essayer de répondre à ces interrogations en montrant que le plan de release a 2 caractéristiques nouvelles par rapport aux plans qu'on fait habituellement dans les projets : il est orienté client et il est remis à jour régulièrement.

Il est orienté client pour que les clients(et les équipes) comprennent l'impact des changements proposés. Plutôt que de voir des tâches qui ne leur parlent pas, ils y trouvent des stories et des features qui les intéressent.
Il est mis à jour régulièrement pour tenir compte des changements. Avec l'Agilité, on n'est plus dans les schémas des plans faits à l'avance et qui prévoient tout. Comme si ça marchait...

Commentaires

1. Le lundi 08 décembre 2008, 12:17 par alex

Dommage que Toulouse soit un peu loin de Grenoble, car c'est un sujet vraiment passionnant ... et particulièrement compliqué à expliquer aux managers traditionnels

Bonne présentation Claude :)