Rencontre de praticiens Scrum à Paris

Un soir d'hiver, rue des Vinaigriers...

J'ai été invité à participer à la réunion mensuelle d'un groupe de praticiens parisiens. Comme j'étais justement à Paris ce soir, entre une formation Scrum pour un client et une rétrospective de sprint 2 pour un autre, j'y ai assisté. Avec Jean-Marie, nous étions 2 toulousains en vadrouille parmi la quinzaine de participants.

C'était un peu foutraque mais très sympathique. Le sujet de débat a été choisi en séance parmi une dizaine de propositions. Ce fut le planning de release. Il a évolué progressivement vers la réunion de planification du sprint et l'engagement de l'équipe.

Les débats nourris(de 19h à 22h) ont permis d'échanger des points de vue à partir de questions concrètes portant sur une mise en œuvre de Scrum dans des petites sociétés du Web, a priori un contexte favorable à l'Agilité. A priori seulement.
Pour la plupart des équipes que je côtoie, le choix d'appliquer Scrum vient de la direction, disons du management qui est sensibilisé à ce qu'est l'agilité. Là j'ai rencontré des équipes qui font du Scrum mais leur direction ne leur facilite pas la tâche. L'équipe, pleine de bonne volonté, essaie d'appliquer ce qu'elle a compris de Scrum en se formant sur le tas et en participant à ce genre d'échanges sur la pratique de Scrum. Cependant, elle se retrouve confrontée à des difficultés énormes, parce que leur direction, n'y connaissant rien à l'agilité, ne leur permet pas d'être dans des conditions pour réussir. Pas de ressource pour le rôle de Product Owner, des interruptions pendant le sprint, des changements de priorité stoppant des tâches en cours...
Une des conclusions, c'est que sans l'implication de sa direction, une équipe a peu de chances de réussir.