Agile France, la conférence bon enfant

J'ai pris beaucoup de plaisir à participer à la grande conférence sur l'agilité la semaine dernière, au chalet de la porte jaune du bois de Vincennes.

Peut-être que le lieu contribue à l'atmosphère.

Entrée du chalet de la porte jaune

Quand j'allais dans les conférences sur le génie logiciel dans les années 90, j'ai le souvenir d'un hall de parc d'exposition avec des stands d'exposants et des salles impersonnelles. Rien de tout cela ici : on pouvait aller suivre des sessions à la fermette ou au chalet ou se promener près du lac ou s'asseoir sous les frondaisons pour discuter le bout de gras. Pas de présence commerciale ostensible, des sponsors discrets[1]

L'état d'esprit de la conférence est de faire découvrir de nouvelles idées et l'environnement facilite les discussions. On sent que tout le monde a envie d'apprendre, ce qui est finalement à la base de l'agilité.

Cela se fait dans un climat ouvert et dans un esprit de partage, avec des personnes à l'écoute qui ne font pas que réciter leur vérité (sauf le bonhomme ?).

Bref de l'innocence et de la fraîcheur, ce qui me fait dire que c'est une conférence bon enfant.

Je présentais une session sur iceScrum. Pour rester dans l'esprit de la conférence, j'ai déroulé la session de façon agile, en la considérant, en gros, comme un sprint. A partir d'un backlog de sujets, la priorité a été définie en séance[2] et les sujets déroulés dans l'ordre ainsi élaboré. Tout ça en montrant iceScrum.

Un peu expérimental et risqué. J'ai bien réussi à traiter 7 éléments du backlog[3], mais je n'ai pas présenté iceScrum aussi bien que je l'espérais. Pas d'effet démo, mais quelques défauts dans la façon de faire la démo :

  • je voulais agrandir les post-it mais je me suis acharné à faire Ctrl 0 alors qu'il fallait faire Ctrl + [4]
  • après avoir associé manuellement des stories au sprint, j'ai voulu accélérer en utilisant la fonction de planification automatique de l'outil. Mal m'en a pris, cela m'a fait perdre l'ordre des stories que j'avais établi juste avant avec la participation du public [5]

Pas dramatique, mais cela m'a perturbé et ensuite j'ai été pris dans le tourbillon des sujets à traiter sans mettre suffisamment en évidence les points importants de mon discours.

Expérience difficile, cependant la formule est intéressante. Je vais la renouveler pas plus tard que ce soir, lors de l'atelier organisé par la SigmaT. Ce sera dans un contexte plus facile : une salle plus petite, une durée plus longue et surtout nous serons 2 pour animer l'atelier, ce n'est pas un luxe.

Notes

[1] à propos des goodies, une anecdote. Quand j'ai pris l'avion pour repartir à Toulouse, au contrôle on m'a demandé d'ouvrir ma valise, il y avait un objet qui n'allait pas. De bonne foi, j'ai dit mais non je n'ai rien de contondant. En fait c'était l'assortiment de petits tournevis fourni par un grand éditeur. Il a beaucoup intéressé le contrôleur, qui me l'a finalement laissé.

[2] merci à ceux qui m'ont aidé à compter les cartons verts et rouges

[3] un grand merci à Cyrille qui a tenu le chrono

[4] vec Firefox, Ctrl + agrandit et Ctrl 0 remet en taille normale.

[5] c'est pourtant un défaut connu de l'outil, qui est d'ailleurs corrigé pour la prochaine version. Dans le feu de l'action, j'ai oublié ce détail.

Commentaires

1. Le lundi 07 juin 2010, 09:40 par Avangel

J'ai beaucoup aimé la façon dont tu as mené ta présentation. C'était original, on s'ennuyait pas, et finalement tu as répondu aux sujets qui intéressaient le plus le public. Les stories étaient petites donc le rythme était bon. J'aime beaucoup l'idée, à renouveler :)