Arrêter Scrum pour le flux, mmmmh !

Parmi les raisons évoquées par ceux qui disent "on arrête Scrum pour passer au flux", certaines m'apparaissent très discutables :

  • les réunions prennent trop de temps,
  • le sprint est un carcan qui met la pression sur les équipes,
  • on déploie à un rythme différent du sprint, alors pourquoi le garder ?

En effet, on peut rétorquer que ce ne sont pas des réunions, que si on y regarde de plus près ce sont souvent les estimations qui prennent du temps et qu'on peut tout à fait les supprimer en continuant Scrum.

La pression sur les équipes vient bien souvent de l'engagement de sprint mal compris et cela peut s'améliorer.

Déployer très souvent c'est bien, mais cela ne remet pas en cause le principe de boite de temps du sprint, le rythme régulier garde des vertus sans le déploiement de fin de sprint.

D'autres situations sont tout à fait recevables pour passer de Scrum au flux :

  • une équipe qui fait du Scrum depuis longtemps, elle est dans le Ri du Shu Ha Ri.

Un exemple est donné dans cet article bye bye Scrum. Déjà 4 ans et ça se poursuit. Une autre possibilité est de passer à du Scrum kanbanisé.

  • une équipe plus débutante, qui a essayé consciencieusement le Shu, et fait le constat sur plusieurs sprints qu'il s'avère impossible d'atteindre le but d'un sprint.

C'est le cas où il y a des changements urgents qui perturbent le sprint. On peut continuer Scrum en gardant un temps pour ces urgences et c'est ce que font de très nombreuses équipes, selon différentes approches incluant une dose de Kanban dans le Scrum. S'il y a vraiment beaucoup d'urgences et qu'elles ne diminuent pas, il vaut mieux arrêter Scrum.

Calculez votre degré d'urgence : sur ce qui est fini à la fin d'un sprint, faites la part de ce qui était inconnu au début du sprint. Si, sur plusieurs sprints, ce pourcentage est supérieur à 40% (c'est empirique), il vaut mieux arrêter les sprints.

Il y a enfin le cas où Scrum a été annoncé (allez les gars on passe à Scrum !), mais pas appliqué correctement (on passe directement au Ha en oubliant le Shu). En particulier si le principe d'équipe pluridisciplinaire et autogérée, incluant un Product Owner et un ScrumMaster qui jouent leur rôle, n'a pas été bien mis en place (et cela demande des efforts), il est fort probable que les raisons données plus haut pour arrêter Scrum et passer au flux remontent brutalement (surtout si on ne fait pas de rétrospectives).

J'ai utilisé flux, un terme assez vague. On peut aussi entendre "on a arrêté Scrum pour passer à Kanban". Là, je demande à voir le tableau et les limites. Parce que faire vraiment du Kanban, c'est comme pour le vrai Scrum, ça demande de l'investissement.