Bénéfices d'avoir des équipes pluridisciplinaires et autonomes

Un point essentiel pour éviter des dérives (du genre scrotum par ratatinement) est que les équipes soient réellement pluridisciplinaires et autonomes.

Dans l'édition 4 de mon livre, j'ai ajouté le chapitre trois "Les gens de Scrum" pour mettre l'accent sur ce point fondamental de l'équipe.

C'est encore plus important quand il y a plusieurs équipes dans une organisation. Voici les bénéfices qu'on peut en retirer :

Meilleure compréhension des besoins des utilisateurs

Avec une organisation en silos (par exemple commerce, marketing, technique, test, infra), la boucle de feedback est forcément longue et peu fiable, car chacun cherche son optimisation locale ce qui pousse à déformer les retours.

Quand tout le monde est dans une seule équipe et participe réellement au résultat, cela évite les temps d'attente qui nuisent au déroulement d'un sprint et les intermédiaires qui créent du bruit. Chacun peut avoir un contact avec le client, aussi souvent que nécessaire.

Plus facile du point de vue économique

Quand une équipe travaille exclusivement (ou presque) pour un seul client ou un seul domaine fonctionnel, c'est plus facile de suivre le budget. Le calcul des dépenses est plus simple : le coût du service est le total des salaires de l'équipe, plus la part des ressources communes qu'ils consomment.

Avec des silos, c'est beaucoup plus compliqué, car il faut pondérer par département et cela demande un suivi fastidieux.

Le prochain Cube à Toulouse reviendra sur ces notions de prioriser, estimer et planifier.

Des gens plus motivés

Quand ils voient tout de suite l'impact de leur conception et de leur code sur les clients, les gens de l'équipe se sentent plus responsabilisés, il sont sublimés pour produire des résultats utiles. C'est bien plus motivant que de développer des trucs dont on sait même pas à quoi ils servent.

Pour le court terme, la motivation est renforcée quand l'objectif d'un sprint devient un impact pour un client (ou une partie prenante), affiché sur le tableau de l'équipe.

Flux amélioré avec moins de dépendances

L'autonomie réduit les dépendances, les équipes peuvent prendre des décisions elles-mêmes et donc avancer plus vite. La pluridisciplinarité permet de créer un résultat (expérimentation, proto, etc.) rapidement ce qui permet de collecter le feedback des clients au plus tôt, mais aussi de leur répondre et de corriger les bugs plus vite.

Les développeurs, sachant mieux ce que veulent les clients, passeront moins de temps à construire des choses dont on n'est pas sûr qu'elles servent finalement. En raccourcissant le temps de cycle, on apprend plus vite.

Commentaires

1. Le mardi 03 janvier 2017, 09:18 par David Brocard

Merci pour cet article qui souligne l'importance de ce principe alors que les clients montrent encore pas mal de prudence à changer leur organisation en ce sens.

Un principal foyer de résistance aux transformations est justement la méconnaissance des problèmes de "l'autre" du fait des silos de métier, donc, un manque d'empathie.

Une question cependant, tu dis : "c'est plus facile de suivre le budget"
Ben, pas sûr là...
Tout dépend de comment est structuré le budget, non ?
Horizontalement ou verticalement, ou mixte

Une dernière remarque : dans toute organisation, ces deux axes sont nécessaires. En agile, on milite pour le second
Néanmoins, le premier est important aussi. Il est adressé par les communautés de pratiques.
Si ces dernières manquent, ça peut déconner

@+