Culture d'entreprise

Ouvrir la boîte noire.

Dans Alternatives Economiques de juillet-août, je tombe, pages 86-87, sur un article, intitulé "Culture d'entreprise, ouvrir la boîte noire" qui parle d'anthropologie d'entreprise. Les auteurs constatent que la culture d'entreprise est une notion bien souvent négligée par le management :

La pensée dominante voit toujours la culture d'entreprise comme une boîte noire inaccessible à toute compréhension et à toute action... Cette démission est lourde de conséquences. Privilégiant les objectifs financiers à court terme, les entreprises ne cherchent plus à devenir des collectifs organiques, c'est à dire des regroupements de personnes complémentaires, organisés autour d'un sentiment commun d'appartenance.

La culture d'entreprise est un paramètre à prendre en compte lors du passage à l'agilité. En effet, l'introduction des méthodes agiles dans une organisation a un impact sur sa culture, en apportant son nouveau langage et ses nouveaux rites (le cérémonial de Scrum par exemple).

Ce sont les entreprises qui se préoccupent de la culture d'entreprise -celles qui ont ouvert la boîte noire- qui seront les mieux armées pour réussir la transition. Celles qui considèrent l'agilité uniquement du point de vue économique (quand les méthodes agiles sont uniquement perçues comme levier d'augmentation de la productivité) et ne tiennent pas compte du volet culturel ont toutes les chances de se planter.

Comme le disent les auteurs de l'article, le partage de fondamentaux culturels est lui aussi central.

Commentaires

1. Le jeudi 22 juillet 2010, 16:14 par Foisse

"Une entreprise durable se reconnaît également par la force de la culture d'entreprise qui l'anime. Tous les collaborateurs, depuis le dirigeant jusqu'aux cadres supérieurs et parfois même jusqu'aux employés, sont fiers de la promesse technologique qu'ils apportent au marché, ils ont été formés pour parler de la technologie, annoncer ses bénéfices et sa supériorité, "évangéliser". C'est là une preuve de maturité évidente de l'entreprise, hier innovante, aujourd'hui durable"
François Cazalas - Diriger une entreprise innovante

C'est intéressant de voir qu'autant pour les méthodes agiles que pour le management, la culture est articulée autour du sentiment de valeur ajouté ("...annoncer ses bénéfices...") et de son éclat sur les parties prenantes (cadres, employés, clients, concurrents...).

Diriez vous que la pratique de l'agilité soit un élément constitutif de la culture de l'entreprise ou plutôt l'expression de celle ci au travers des méthodes de travail ?

Mon point de vue est simplement que les entreprises qui ont une culture forte ont plus de facilité à passer à l'agilité que les autres. A condition bien sûr que la culture d'entreprise intègre la nouveauté -importante ou pas, ça dépend du contexte- apportée par l'agilité. Dans les principes-c'est facile-, mais aussi dans les pratiques.