C'est le titre du 21e chapitre de la 4e édition de mon livre Scrum. Cette dernière édition, sortie il y a un an, marche bien ; alors peut-être que quelques lecteurs sont arrivés jusqu'à ce chapitre…

Je m'adresse à eux, qui ont lu ce chapitre, sur lequel j'aimerais bien avoir du feedback, car je l'ai réécrit presque entièrement, avec un positionnement de type "retour ô sources", pour reprendre le thème d'Agile tour Toulouse cette année.

Ou, pour le dire autrement, je me place clairement sur une ligne anti néocons pour reprendre un thème de ma présentation Scrum ? mon scrotum !

Voici ce que je dis en introduction du chapitre Développer un produit avec plusieurs équipes :


Le chapitre « Scrum à grande échelle » avait été ajouté lors de la deuxième édition de ce livre. Depuis, le sujet a pris de l’ampleur, des frameworks ont été proposés, « commercialisés », c’est-à-dire accompagnés de leurs inévitables certifications, et comparés dans les conférences.

De mon côté, j’ai expérimenté ce passage à l’échelle dans plusieurs situations. Et ma position a changé : je suis revenu à plus de simplicité, plus de Scrum, dirais-je. À mon sens, le Scrum à grande échelle doit rester dans l’esprit, par exemple en évitant de créer de nouveaux rôles.

Pour être plus clair sur l’objectif de ce chapitre, je l’ai renommé. En effet, le scaling Scrum est devenu un sujet fourre-tout, qui regroupe des préoccupations bien différentes.

Dans mon livre, j’ai choisi de différencier le Scrum pour développer à plusieurs équipes, qui fait l’objet de ce chapitre, de l’agilité pour transformer les organisations, qui sera abordée dans le chapitre suivant.


Voici le plan de ce chapitre 21 :

Ch21e_d4.png