Discussion à propos de #noEstimates

Lors de la deuxième journée de l'Agile tour Toulouse, le sujet #noEstimates que j'avais proposé a été retenu pour le premier run de l'Open Space. Nous étions un groupe de 6 ou 7 à en discuter. Le sujet ayant de nombreuses implications, la demi-heure que nous y avons consacrée est passée très vite.

Nous avons tous souhaité continuer cette discussion. Nous avions d'abord envisagé de le faire l'après-midi, toujours pendant l'Open Space. Finalement nous sommes partis sur d'autres sujets.

Nous proposons de reprendre la conversation avec Agile Toulouse. Un framadate est en cours pour trouver le meilleur moment. Quelqu'un qui n'était pas à la première conversation est le bienvenu si le sujet l'intéresse.

Petit résumé de ce qu'est #NoEstimates

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le mouvement #NoEstimates ne milite pas pour la suppression de toutes les estimations. Il s'agit d'un retour aux principes de l'agilité.

  • D'abord en faisant prendre conscience que les estimations dans le développement logiciel demandent pas mal d'effort et apportent finalement peu de valeur.
  • Ensuite en proposant des façons de prévoir, pour pouvoir prendre des décisions, qui ne demandent pas d'estimation.
  • Enfin en mettant l'accent sur ce qui est le plus important, les impacts qu'aura le logiciel plutôt que combien il va coûter.

A lire : l'origine du hashtag #NoEstimates

Pourquoi je m'intéresse à #NoEstimates

  • Parce que je suis persuadé qu'on peut souvent se passer d'estimations ; j'ai fait des années de développement de logiciel, en tant que développeur ou chef de projet, sans faire d'estimations (en H*j) et ça n'a jamais manqué.
  • Car je constate des dérives dans l'usage des estimations en points et de la vélocité dans les organisations. Il est possible de faire mieux en faisant autrement, en particulier quand le développement est soumis à un contrat.