Durée des sprints en 2015

Une majorité — relative — d'entre vous effectue des sprints de 2 semaines.

Voilà ce que ça donne, en comparaison avec les deux précédents sondages sur le même sujet :

Deux semaines

43.27 % alors que c'était 41.51 % il y a 2 ans et 37% il y a 5 ans.

La durée de 2 semaines est celle la plus fréquemment utilisée, toujours en croissance.

Trois semaines

24.04 % contre 25.47 % et 35% en 2010.

Une baisse continue pour le sprint de 3 semaines, à l'inverse du précédent.

Je ne sprinte pas

10.58 % à comparer à 8.49 % en 2013 et 9% en 2010

Un peu plus, mais difficile à analyser. Je ne sais pas dire quel est dans ce total la part de ceux qui ne sprintent pas parce qu'ils n'appliquent pas Scrum et la part de ceux qui faisaient du Scrum et sont passés à Kanban.

Une semaine

9.13 % en 2015, 9.43 % en 2013 et 9% en 2010. C'est stable.

On aurait pu croire que la tendance à la réduction de la durée donnerait un plus grand nombre de sprints d'une semaine. Ce n'est pas le cas.

Ça dépend des sprints

7.21 % contre 6.6 % en 2013 et seulement 4% dans le sondage précédent.

L'énoncé de la réponse ne permet pas de dire s'il s'agit de débutants en Scrum qui n'appliquent pas le principe de la boite de temps ou bien d'équipes expérimentées qui sont sorties de ce carcan, soit pour équilibrer la capacité, soit pour déployer dès que c'est possible.

Quatre semaines ou plus

5,77 %. C'était 8.49 % en 2013. On retrouve le niveau de 2010 : 6%.

Merci aux 208 votants. Je lance un nouveau sondage sur la co-localisation ou pas de l'équipe.

Commentaires

1. Le mardi 26 mai 2015, 09:25 par Joël

Il y a un élément qui me surprend dans le résultat de ces sondages faits à plusieurs reprises : avec les années qui passent, on pourrait s'attendre à ce qu'il y ait de plus en plus d'équipes qui fonctionnent avec des sprints _depuis longtemps_. Et quand les équipes sont rodées à cet exercice, ne devrait on pas observer un passage à des sprints plus longs avec l'habitude ?