Gymkhana dans Rupture douce, partie 2

Après l'introduction, voici le deuxième extrait de l'histoire parue dans Rupture douce 3.

Gymkhana, c'est une co-création avec Stéphane Langlois et c'est une aventure qui se poursuit. Voici comment est venue l'idée.


Crise en incubation

L'inception de Gymkhana date de 2013. À l'époque, notre idée était de réaliser une application Web, baptisée Crise, avec pour but d'aider les citoyens à prendre les bonnes décisions en situation d'intempéries importantes, comme les épisodes cévenols. Nous avions choisi de proposer ce projet à un incubateur dédié à l'Économie Sociale et Solidaire.

Durant six mois, nous avons éprouvé les approches d'accompagnement proposées par l'incubateur. Nous avons suivi des formations marketing afin de réaliser un business plan et une étude de marché. Nous avons partagé cette expérience avec d'autres citoyens et découvert des projets innovants très intéressants. Si la richesse des rencontres et des échanges autour de projets solidaires pertinents s'est avérée très bénéfique, en revanche l'approche de l'incubateur nous est apparue totalement inadaptée à la conduite d'un projet Web innovant.

À l'issue de cette expérience, nous étions sûrs qu'un vrai besoin de décider en période de crise existait. Mais nous avions aussi établi le constat que les projets incubés étaient mal accompagnés, avec des pratiques inadaptées au contexte. Nous étions convaincus que les méthodes Agiles, que nous pratiquions depuis plusieurs années pour transformer les organisations, contribueraient aussi à aider, et bien plus efficacement, les porteurs de projets citoyens.


Vous trouverez l'histoire complète, et plein d'autres, dans Rupture Douce le livre.