Gymkhana dans Rupture douce, partie 4

Le sous-titre de cette nouvelle saison de Rupture Douce est : Libérons l’agilité !

On y trouve le témoignage de plusieurs entreprises libérées qui font partie du documentaire sur Le bonheur au travail passé hier sur Arte et visible pendant 60 jours.

Avec Gymkhana, co-créé avec Stéphane Langlois, notre objectif est aussi de libérer l'agilité, pour favoriser les idées citoyennes.

Vous trouverez l'histoire complète, celles des entreprises libérées et plein d'autres, dans Rupture Douce le livre.

Ce quatrième extrait de Gymkhana évoque une journée de co-construction avec des ateliers et jeux à Toulouse.

L'invitation à participation disait :


Venez nous aider en participant à notre journée de jeux collaboratifs. D'un atelier à l'autre vous nous aiderez à construire la Vision du produit et à déduire une liste de fonctionnalités directement exploitables par les développeurs.

Garantie 100% FUN et collaboratif.

Découvrez quelques étapes qui jalonneront votre excursion : story mapping, lean canvas, facilitation graphique, running lean et impact mapping, speed boat, remember the future, carte d'empathie…


Voici l'extrait de l'histoire dans Rupture Douce :


Toulouse presque rose

Nous avons décidé de reconduire cette journée à Toulouse en continuant la co-construction de l'application Crise, tout en essayant de résoudre les problèmes rencontrés à Montpellier :

  • Pour redonner du tonus, nous avons lancé une invitation à participer à une journée d'ateliers, dans le tiers lieu La Cantine ;
  • Pour rendre l'événement accessible aux citoyens, nous avons publié une annonce sur le site on va sortir. Nous avons également invité des partenaires de la communauté Agile.
  • Pour réduire le risque du consensus mou, nous avons ajouté à nos pratiques des exercices issus de l'éducation populaire, favorisant la co-création, et de la pensée intuitive du groupe.

Les résultats ont été concluants. Des idées plus originales ont émergé, comme, par exemple, la solution d'envoyer une escadrille de drones pour rendre compte de l'importance des dégâts. À cette occasion, Crise a d'ailleurs été rebaptisée typhon futé et un fork a été envisagé par quelques Toulousains encore marqués par la catastrophe AZF.

Concernant le morcellement du produit, nous avons tenté d'orienter les jeux vers la construction du canevas. Notre approche n'était pas assez structurée, nous l'avons simplement présentée en disant que les résultats des jeux constituaient une piste envisageable, une base pour les rubriques du canevas. Les résultats se sont montrés encourageants, sans toutefois résoudre complètement le problème de fragmentation du produit.

Lors de la construction collective du canevas et encore plus dans la convergence vers les solutions envisagées, nous avons constaté des hold-up de parole.

En sortant de La Cantine subsistaient encore comme problèmes ces prises de paroles intempestives et surtout la difficulté à converger vers une vision partagée.


A suivre.