Historique d'iceScrum

Une nouvelle version d'iceScrum va bientôt être diffusée, avec une pré-release en août. L'équipe actuelle, portée par iceScrum Technologies, a réécrit toute l'application à l'occasion du changement sur la plateforme de développement agile Grails.

Je profite de ce changement majeur pour revenir sur l'histoire d'iceScrum.

L’histoire d’iceScrum a commencé en octobre 2005 à l’IUP ISI de l’Université Paul Sabatier de Toulouse. Les étudiants de cet IUP en génie logiciel ont un module d'enseignement qui consiste en des projets tutorés : des équipes sont constituées pour développer un produit en suivant les méthodes enseignées.

Genèse

Or, cette année, pour la première fois, j'ai fait des cours sur Scrum et les méthodes agiles à l'IUP ISI. L’idée d’un outil aidant à utiliser Scrum m'est venue et je l'ai proposée comme sujet de projet tutoré.

Les étudiants qui ont choisi ce sujet ont appliqué Scrum pour développer un outil Scrum pendant leur projet, qui dure 6 mois.

En mars 2006, à la fin de ce premier projet, le résultat était intéressant et donnait envie de continuer. Cela a d'abord été fait lors d'un stage que j'ai encadré (voir mon premier billet sur iceScrum en avril 2006).

Puis d’autres équipes d’étudiants ont pris la relève les années suivantes et ont contribué à faire avancer ce projet.

Contributeurs

Voilà la liste des contributeurs[1] :

  • 2005-2006 : Monjo[2], Pascal[3], Allanic, Mounasser, Laurens, Cazenave, Doya, Moysan, Normand, Tabard
  • 2006-2007 : Simonnet, Laurens, Cazenave, Ghiles, Lam, Maldini, Barrier, Pomès, Klein, Liesse, Palyart
  • 2007-2008 : Pomès, Barrier, Maldini, Klein, Beugnon, Vitrac, Cailhol, Aubry[4]
  • 2008-2009 : Hary, Moreau, Aubry, Perli, Rey, Mieulet, Commenge, Vidal, Poitelon
  • 2009-2010 : Stein, Ferlet, Fonquernie, Mieulet, Ducasse, Simon, Labonne, Beauvais

Des avancées significatives ont aussi été faites lors de stages : accueillis par des sociétés intéressées dans le développement d’IceScrum, des étudiants ont passé plusieurs mois à plein temps sur le projet :

  • en 2006 : Cédric Laurens (stage AubryConseil)
  • en 2008 : Stéphane Maldini (stage Ekito)
  • en 2009 : Benjamin Moreau (stage AubryConseil, JMD, Ekito )
  • en 2010 : Manuarii Stein (stage iceScrum Technologies)

Les contributions ont bien souvent débordé du cadre universitaire, certains ont donné de leur temps au projet[5].

Technologie

L’application était d’abord avec un client lourd Java, avec du Swing, couplé à un serveur de données.

Elle est passée en J2E en 2007, avec les frameworks Spring, Hibernate et IceFaces(c'est ce qu'on a appelé iceScrum2).

Le code est en Open Source, licence GPL, depuis le début.

Utilisateurs

iceScrum a disposé depuis 2006 d’une vitrine sur le web permettant le téléchargement de l’application. Des milliers de téléchargements ont été effectués, avec une augmentation sensible depuis juin 2009, sortie de la version R2#15.

Au-delà de cet intérêt d’utilisateurs anonymes, iceScrum est utilisé dans de nombreuses sociétés et organisations, qui sont identifiées par le support qu’elles sollicitent, avec les messages sur le forum en ligne et dans les contacts directs. Le feedback collecté a régulièrement alimenté le backlog, puisqu’iceScrum est développé avec iceScrum.

iceScrum a été présenté dans de nombreuses conférences sur l’agilité, organisées à Toulouse par la SigmaT (par exemple une démo au SigmaT4, ou un atelier), par Toulibre, en France par le Scrum User Group, à la conférence Agile France, à l'Agile Tour 2009, à SophiaConf, aux RMLL.

Il a été bien évalué dans plusieurs études, comme le comparatif Wazi.

L’application est disponible en français et en anglais, et grâce aux traductions de contributeurs bénévoles, en espagnol, portugais brésilien, allemand et coréen.

Voilà l’histoire. Le présent s’écrit désormais dans le cadre de la société iceScrum Technologies créée en avril 2010 et le futur s'annonce prometteur, avec que j'ai vu hier lors de la démo de la revue de sprint.

Notes

[1] les équipes sont constituées d'étudiants de 2 années (L3 et M1), ce qui explique qu'on retrouve certains 2 années consécutives : le projet leur a plu en L3 et ils ont souhaité continuer en M1

[2] Frédéric a été le premier ScrumMaster sur iceScrum.

[3] c'est lui qui a suggéré le nom iceScrum, qui ne me plaisait pas trop au départ.

[4] Marc Aubry, un homonyme

[5] en y passant des soirées et des nuits, et quelques-uns continuent à le faire maintenant