Hypothèses validées, annonce du Raid Agile #2

Le Raid Agile, on y est venu pour son saucisson et la charcuterie cévenole mais on a aussi apprécié ses gâteaux, dont le fameux Mont Aigoual :

Le Mont Aigoual, une tuerie !

En lançant le premier Raid Agile avec Pablo, nous avions fait trois hypothèses.

Attirer du monde

La première hypothèse était que nous aurions une dizaine de participants. Cela n'a pas été facile. Le message que nous passions pour inviter à participer a été amélioré plusieurs fois :

  • Pour préciser qu'il s'agissait bien d'une formation, différente certes, mais une formation quand même.
  • Pour désigner la cible. Au tout début, nous visions un public de Product Owners. Nous avons très vite, en réfléchissant au contenu, élargi à tous ceux qui s'intéressent à la conduite du changement. Finalement nous avons accueilli aussi des débutants en Agilité.
  • Pour clarifier l'objectif. Nous avons revu la proposition de valeur initiale, et ajouté les impacts pour les participants sur notre landing page en fin d'été.

Finalement nous sommes arrivés à 11 inscrits. Avec un désistement de dernière minute, nous nous sommes retrouvés, en comptant les 2 animateurs, à 12. Un résultat encourageant pour une première, en tout cas suffisant pour tester les deux autres hypothèses.

Satisfaire les participants

Notre proposition était très originale et donc quelque peu risquée.

  • D'abord avec le lieu. Le Mas du Canton est un gîte dans les Cévennes. Un très bel environnement, mais c'est isolé. Sans rentrer dans les détails et malgré (ou grâce à ?) une longue coupure d'électricité le premier jour, on peut dire que tout le monde a aimé le lieu, l'a trouvé inspirant.
  • Ensuite avec la vie en commun. Une formation classique, c'est 7 heures par jour. Là, nous étions ensemble toute la journée, pour les repas et même les soirées. Ce n'est pas pareil. Eh bien le résultat a été au-delà de nos espérances. Allez, s'il y avait eu de temps en temps des fruits à la place des gâteaux, on peut dire que les participants auraient été enchantés.
  • Enfin avec le contenu. Nous étions persuadés à l'avance, avec Pablo, que nous avions largement la matière, et de la bonne, pour les 3 jours. Encore fallait-il mettre tout cela en musique. Je ne vais pas dévoiler le programme des ateliers que nous avons déroulés (c'est réservé aux participants, les curieux peuvent essayer d'en savoir plus avec #raidagile sur twitter), mais les rétrospectives quotidiennes (dont la nouvelle rétro châtaigne) et le feedback régulier nous montrent que tout le monde était content, voire enchanté. Nous avions des parties optionnelles (rando, jeux du soir, …) auxquelles les participants étaient invités ; ils sont tous venus et ressortis visiblement heureux.

Se faire plaisir, nous les animateurs

Une première d'une nouvelle formule, c'est souvent stressant, avec de la préparation avant et des hésitations pendant, même quand on a de l'expérience, comme moi. Pas là. Animer le Raid avec Pablo, c'est cool : il amène le matos et les cubis, il conduit le minibus de ramassage, il fait les courses, il ré-énergise la horde dès qu'il y a du flottement. Et en plus il joue du banjo au coin du feu.

Animer à deux, c'est aussi pour apprendre de l'autre. J'ai beaucoup appris et j'espère que Pablo aussi.

Nous avons bien eu quelques points de désaccord, mais qui donnent plus envie de recommencer pour approfondir que de s'arrêter.

Alors, hop, c'est décidé, le Raid Agile #2 aura lieu en mars 2015. Mon petit doigt me dit qu'il n'y aura pas de place pour tout le monde (mais cela est une nouvelle hypothèse), inscrivez-vous sans attendre.