L'enseignement du développement agile se généralise

L'enseignement des méthodes agiles, du développement agile ou plus largement de l'agilité, c'est une réalité.

C'est vrai pour des universités à Toulouse, mais sûrement aussi pour beaucoup d'autres ailleurs.

Vendredi, la première session du SigmaT15 portait sur l'enseignement de l'agilité dans deux facs de Toulouse (Toulouse 3 à Rangueil, la fac de Sciences, et Toulouse2 plus l'IUT de Blagnac). Dans chacune, plusieurs filières sont concernées et les enseignants ont fait un bilan de de ce qui est enseigné, parfois depuis plusieurs années. Les présentations seront bientôt en ligne sur le site Sigmat.

Ce matin c'était ma deuxième séance de cours avec les étudiants d'une des filières présentées vendredi, le Master1 de l'IUP ISI. Probablement les plus gâtés en volume d'heures sur l'agilité.

La matinée a été consacrée aux pratiques de définition de produit :

  • définir une vision (agile, pas 20 pages !)
  • identifier les rôles ou acteurs
  • élaborer une liste de features
  • les ranger par priorité

Pour l'instant, on ne parle pas de développement de logiciel.

Les 4 sujets choisis par les étudiants pour appliquer ne sont pas très rock'n roll cette année (moins que ceux de l'an dernier) :

  • gestion de CV
  • gestion de stage
  • gestion de ressources pour réussir ses examens (annales...)
  • dame de pique sur facebook

Demain je fais à peu près la même chose, mais pour des "professionnels", ce sera dans le cadre de la première journée de ma formation Scrum à Paris. Qui affiche complet !