La purge du backlog

Rejet à partir des bacs

Suite de la série sur l'affinage du backlog : il ne faut pas hésiter à jeter.

Pour éviter d’avoir un trop gros backlog, une première solution est de le diviser en bacs.

En complément il convient de purger régulièrement ces bacs. Les éléments qui y stagnent trop longtemps sont des bons candidats à la purge.

Purger le bac à sable

Éliminer des éléments du bac à sable est une activité récurrente du Product Owner.
Parmi les demandes qui sont faites dans ce bac, c’est à lui de décider ce qu’il veut dans son produit ou son service. Plutôt que de laisser traîner une demande qu’il ne veut pas satisfaire dans le bac à sable, il la supprime.

Sur ce sujet on pourra relire 2 anciens billets :

Purger le bac d’affinage

Enlever des éléments qui sont entrés dans le bac d’affinage est aussi possible. Le PO les a fait entrer comme des options, il n’y a pas d’engagement à ce niveau-là.

De plus, dans le bac d’affinage on trouve des stories résultats de la décomposition de plus grosses stories (ou epics). Il est tout à fait possible que certaines soient jugées inutiles pour la release courante.

Purger le bac de départ

Éliminer des stories déjà prêtes qui sont dans le bac de départ doit rester exceptionnel, mais ça peut arriver et il est préférable de rejeter à ce moment que de passer du temps à réaliser quelque chose qui n’apporte pas de valeur.

Taux de rejet

Il me paraît intéressant de collecter le nombre de stories rejetées dans chaque bac (et peut-être aussi la durée de vie avant rejet), pour obtenir un indicateur « taux de rejet » et suivre son évolution.