Le dernier paragraphe de l'étude que je relatais dans le billet "il faut abandonner le modèle MOA/MOE dans les DSI" s'intitule "Mesurer la satisfaction des clients". La mesure de la satisfaction, comme la mesure de la valeur (ou utilité), devrait accompagner la mise en œuvre d'une méthode agile, car au cœur de la définition de l'agilité, il y a cette orientation résultats. C'est ce que défend Elisabeth Hendrickson et j'y souscris tout à fait.

Seulement pour avoir des mesures de satisfaction pertinentes, cela prend du temps. Une solution pour avoir plus rapidement une idée de la satisfaction d'utilisateurs et de clients, c'est de venir les écouter. C'est possible pour ceux qui vont assister au SigmaT12 vendredi. Nous aurons deux retours d'expérience différents, avec pour chacun, la présence du client. On verra s'ils sont satisfaits après quelques mois de Scrum...

Pour ceux qui ne pourront pas venir, il existe des enquêtes qui portent sur la satisfaction des clients avec les méthodes agiles, vous en trouverez dans ce billet "Les bénéfices du développement agile".