Suite à mon billet d'hier, j'ai reçu un commentaire de Jimmy L. que je remercie de son feedback.

Jimmy est tout à fait d'accord avec moi pour ne montrer à la revue qu'une story déjà déclarée finie. Cependant il enchaîne :

…Mais cela m'étonne justement qu'on s'arrête généralement à "Finie" sur ce genre de workflow, et qu'on ne mette pas au moins en bout l'état correspondant à l'avis positif reçu en revue de sprint.

Non. Voilà pourquoi : fini est forcément le dernier état du workflow, sinon c'est pas fini. Plus que fini, ça n'a pas de sens. C'est une autre histoire.

Avec plus de détails :

Jimmy ne parle que d'un avis positif, je comprends que son idée est que la story continue jusqu'à la revue même si elle est finie avant. Soit, mais la revue fait partie du "process", l'équipe sait qu'elle doit y montrer les stories finies. Pas besoin d'un état sur chaque story pour cela, s'il faut vraiment penser à préparer la démo, je suggère plutôt d'ajouter une story de préparation de démo tant que c'est nécessaire.

L'avis (positif ou négatif) sollicité à la revue auprès des parties prenantes s'appelle le feedback. Il est le bienvenu et peut conduire à ajouter une nouvelle story, mais pas à faire revenir la story en arrière (c'est à dire à considérer qu'elle n'est plus finie).

À méditer pour la prochaine fois : et si dans sa définition de fini pour une story, Jimmy avait "avoir reçu un avis positif lors de la revue" ?

Jimmy poursuit :

J'avais tendance à appeler cet état "Acceptée" mais cela est ambigu lorsque le client fait ensuite une phase de recette approfondie (souvent appelée User/Fonctional Acceptance Testing). Du coup, j'opte pour l'état "Revue" après le "Finie".

Oh ! Une phase de recette par le client. Scrum ? mon scrotum !

Bon, il va me falloir au moins un autre billet pour y répondre. Cela concerne plusieurs aspects souvent mal compris dans Scrum :