L’alchimie du Raid Agile

Une nouvelle fois, l’alchimie a opéré pour le quatrième Raid Agile. Comme les précédentes, cette rencontre de Pablo et moi (les deux animateurs) avec les raiders (les participants) dans un lieu propice (les Cévennes) a suscité des émotions partagées, des bouffées d’agilité positive, des harmonies collectives, des introspections bienveillantes.

Des moments de régal.

Cévennes

Le lieu était toujours le même, le Mas du Canton, entre Saint-Jean du Gard et Lasalle. La nourriture était toujours celle de Fabaron le traiteur local, encore plus cévenole et plus goûteuse que les fois précédentes.

Quelques nouveautés cependant pour ce raid :

  • pas de saucisson (mais toujours des châtaignes) et le midi, nous prenions des repas plus légers, préparés par nos hôtes du gîte, Claude et Luc,
  • c'était l’hiver, nous n'avons pas vu le soleil, pas de belle vue sur les Cévennes, ni sur le mont Aigoual, ni sur la mer, ni le Mont Blanc, mais de la brouillasse qui donnait une atmosphère différente pendant les randonnées,

Brouillasse au Mont-Brion

  • c'était l'hiver et nous sommes restés plus souvent dans la grande salle (en babouches) autour de la cheminée, ce qui nous a peut-être plus rapprochés.

Animateurs

Toujours les 2 mêmes. Au fil des raids, notre entente s’est façonnée à nos égos et s’est enrichie de nos différences.

Nous apportons à chaque session son volet de nouveautés. Toujours avec du #noSlides, toujours avec de la variété dans les ateliers. Cette fois, quelques nouvelles animations pour mieux se connaître, d'autres pour mieux comprendre l’essence d’une story et surtout un nouvel atelier, inspiré de Spotify/Crisp, autour du modèle Agile Fluency (que nous avions présenté dès le premier Raid).

Un atelier extrêmement prometteur dont nous reparlerons bientôt, Pablo et moi.

Participants

Eux, ils changent à chaque session. Cette fois :

  • une majorité de parisiens (pour la première fois),
  • presque la parité (40% de filles),
  • deux sociétés avec chacune plusieurs participants, à côté d’un petit groupe de consultants « solitaires ».

Les participants à ce quatrième Raid Agile ont encore formé un groupe épatant. J’aime à penser que c’est notre formule innovante qui le provoque. Elle attire des personnes ouvertes et bienveillantes.

Un cinquième Raid Agile ? Oui, au printemps.