Le burnup de sprint en tâches

Il n'y a pas que le burndown chart de sprint, d'autres indicateurs permettent de suivre le déroulement d'un sprint.

A la demande générale, le burnup de sprint en tâches va être développé dans IceScrum au cours du sprint qui commence.

Burnup Taches

Dans certains contextes, l'estimation en heures du reste à faire est une perte de temps (et je ne parle pas du relevé des heures passées) et donc il n'y a pas de burndown chart de sprint. Dans ce cas (ou en complément), un indicateur de remplacement est le burnup en tâches. Il est actualisé tous les jours, avec deux points :

  • le nombre de tâches en tout,
  • le nombre de tâches finies.

C'est un indicateur du sprint courant et il ne sert qu'à l'équipe.

Les tâches sont, normalement, identifiées lors de la réunion de planification du sprint.

Avec la courbe en jaune, on voit, sur l'exemple, que le nombre total de tâches varie pendant le sprint. C'est possible. Il arrive que l'équipe ajoute une tâche (si elle avait été oubliée) ou décompose une grosse tâche; elle peut aussi en supprimer. Cela sans modifier le périmètre, c'est à dire avec les stories sur lesquelles s'est engagée l'équipe. Il arrive aussi, comme dans l'exemple, que l'équipe se rende compte que les objectifs ne peuvent pas être atteints et qu'une story soit enlevée du sprint. Cela provoque la suppression, pour ce sprint, des tâches qui avaient été identifiées pour réaliser la story.

L'autre point (en bleu) montre les tâches finies. Lui ne peut jamais redescendre. On ne recommence pas une tâche finie.
Cet indicateur montre bien ce qui reste à faire, mais ne donne pas de renseignements sur la quantité de travail que cela représente (ce que montre le burndown chart en heures), puisque les tâches peuvent être de taille variable . S'il montre bien les tâches finies, on ne sait pas si des stories sont elles bien finies.

Il pousse l'équipe à finir vite des tâches. Le risque que cela nuise à la qualité est réduit par la courbe du haut : un défaut constaté dans la qualité nécessite la création d'une tâche pour le corriger et cela se verra.

Pour une petite équipe avec des sprints courts -en gros s'il n'y a pas plus de 20 tâches dans le sprint-, son intérêt est limité, le tableau des tâches suffisant alors pour avoir une bonne idée de l'avancement.