L'affinage du backlog (en anglais Backlog Refinement) se pratique avant le premier sprint, puis pendant chaque sprint.

L’objectif de l'affinage est d'augmenter les chances de succès des futurs sprints, en entretenant le backlog.

Voici les activités qu'on y mène, en équipe :

Les 6 activités de l'affinage

Le moyen mnémotechnique pour retrouver ces activités : ADAPTER.

L'affinage se déroule entre le Product Owner et le reste de l'équipe, à un moment laissé à l'appréciation du collectif, soit sur un rythme régulier (ce qui est plus facile), soit à la demande.

Voici un enchainement possible des activités d'une séance d'affinage :

  • On regarde le nombre de stories prêtes. S’il n'y en a pas assez, l’approvisionnement est primordial. Pour y parvenir, on s'appuie sur les 6D.
  • On identifie ensuite les stories épiques qu’il faut décomposer.
  • On examine le bac à sable et le tableau de features en vue d’approvisionner en nouvelles stories à affiner.
  • On purge en éliminant des stories devenues inutiles et on trie en plaçant certaines dans le bac à glace.
  • On fait une estimation des nouveaux éléments approvisionnés ou décomposés.
  • On réordonne les stories par priorité, ce qui permet d'actualiser le plan de release.

C'est donc au cours de l'affinage qu'on estime, priorise et planifie.

Affiner le backlog, c'est le titre du chapitre 7 de mon livre Scrum.