Le backlog de produit contient la liste des choses à faire. Pour simplifier appelons ces choses à faire des stories. Selon l'état de ces stories, on peut identifier 4 grandes parties dans un backlog :

  • les stories en cours de réalisation dans le sprint[1] courant
  • les stories planifiées dans les sprints suivants. Elles constituent le plan de release.
  • les stories à prioriser (et estimer) pour pouvoir les planifier.
  • et puis les stories finies dans les sprints passés. Certes elles ne constituent plus du travail à faire, parce qu'elles sont finies, mais les tests associés sont à repasser pour éviter les régressions.

Notes

[1] dépêchez-vous de répondre à mon sondage sur la durée du sprint