Les valeurs de Scrum

En écrivant le billet précédent de compléments sur le chapitre 1 de mon livre, je me suis rendu compte que je n'y donne pas une liste de valeurs portées par Scrum, j'en reste à celles du Manifeste Agile.

Car si les valeurs de XP sont clairement définies, si celles de l'agilité apparaissent de façon relative dans les 4 premières lignes du Manifeste, celles de Scrum sont moins perceptibles.

Certains les confondent avec les piliers de Scrum que sont la transparence, l'inspection et l'adaptation, ou avec des principes comme l'empirisme, le rythme ou l'auto-organisation.

J'avais fait l'an dernier un billet sur les valeurs de l'agilité où je reprenais pour Scrum celles proposées par Tobias Mayer je ne sais plus où :

  • courage,
  • confiance,
  • transparence,
  • congruence (correspondance entre l'expérience et la prise de conscience),
  • humilité.

En fait en lisant Exploring Scrum, je me suis rappelé qu'il y avait des valeurs définies dans le livre noir de 2001 (de Schwaber et Beedle) :

  • focus,
  • ouverture,
  • engagement,
  • respect,
  • courage.

Ce sont ces valeurs qui ont été présentées par Robert Richman dans sa keynote du ScrumDay 2013 "Culture Hacking" (je n'ai pas vérifié, mais on peut le faire avec la vidéo en ligne).

Les auteurs de Exploring Scrum ajoutent la visibilité et l'humour.

J'ai du mal à percevoir la visibilité comme une valeur, par contre l'humour me va bien.

Désormais quand j'accompagne une équipe Scrum qui démarre, je propose un atelier qui a pour objectif de définir les valeurs communes et partagées de l'équipe.

Pendant les sprints ou lors de la rétro, lors de l'analyse des causes racines (j'ai une équipe qui appelle ça routecauser[1]) des problèmes rencontrés, on s'aperçoit que la cause profonde est parfois une violation d'une valeur de l'équipe.

Note

[1] ou root causer si vous préférez. Cette équipe dit aussi qu'elle va groumer le backlog et faïnetiouner le but du sprint...