Peetic Express

L'Open Space organisé chez Air France sur "faire le bon produit" était un rien foutraque comme il sied à ce type d'événement. Mais très riche en rencontres, en discussions et en découvertes.

Il s'est passé plein de choses qui n'étaient pas prévues au départ. Finalement, l'après-midi, après une présentation inopinée de Gojko Adzic (en personne) sur l'Impact Mapping, je me suis retrouvé à animer un atelier avec une quinzaine de personnes. J'ai proposé une combinaison d'Impact Mapping et de Story Mapping. Ça a intéressé une quinzaine de personnes. La contrainte était de tenir en 50 minutes.

Alors je me suis appuyé sur Peetic, un exemple qui ne m'était pas inconnu, pour réduire le risque de se perdre. Peetic est un exemple que Pablo a offert en partage.

Je m'en suis servi pour l'édition 3 de mon livre, tous les exemples sont basés sur ce sujet proposé par Pablo. En particulier le chapitre 13 qui parle de Vision utilise Peetic comme fil rouge et y présente avec l'Impact Mapping et le Story Mapping.

Donc hier, avec la quinzaine de participants assis par terre, quelques post-it et un paperboard, nous avons élaboré une carte des impacts pour un site de rencontre d'animaux. J'ai facilité (et parfois un peu dirigé pour tenir dans la boite de temps) la construction de la carte, sur 4 niveaux : le but, les acteurs, les impacts et les features.

Ensuite avec les 4 features identifiées pour atteindre le but, nous sommes passés à une Story Map pour le 5ème niveau : les stories. Nous l'avons faite sur la moquette. En 10 minutes, les participants ont identifié une vingtaine de stories. Nous avons eu le temps de sélectionner les stories de la première ligne, celles qui correspondent au PPPV[1].

Il y en avait seulement 7, de stories, sur cette première ligne. Dans l'équipe, nous avions des stratégiciens de produit qui ont su dire non.

Tout ça dans un temps aussi court, c'était un peu rock'n roll, j'espère que cela a permis aux participants d'apprendre un peu de ces techniques prometteuses en s'amusant.

Note

[1] ma traduction de MVP, un acronyme qui a été énormément cité dans la journée.

Commentaires

1. Le samedi 06 juillet 2013, 20:18 par David

Foutraque pas tant que ça je trouve pour un OpenSpace ! J'ai plutôt vu des organisateurs sachant s'adapter. Sinon, voici ma petite contribution à la rétrospective de l'évènement : http://www.davidbrocard.org/node/6
@+