Pour une pratique vivante de l'agilité

tinos2018.jpg

Dès la 4e édition de mon livre Scrum en 2015, je savais que, s'il y avait un jour une 5e édition, le sous-titre changerait.

Scrum, le guide pratique de la méthode agile la plus populaire avait été choisi comme sous-titre en 2009 (pour la première édition sortie début 2010). À l'époque, le guide Scrum de Schwaber et Sutherland n'avait pas encore été publié, c'est pourquoi guide avait du sens, on parlait de méthode agile et Scrum était déjà populaire dans le domaine mais il en restait beaucoup à convaincre.

La situation a changé.

Même si sur le terrain, on parle encore de méthode agile, les prescripteurs, comme Schwaber et Sutherland, ont positionné Scrum plus comme un cadre (framework). Moi-même je disais dans le texte du premier chapitre de l'édition 4 que Scrum n'était pas une méthode, ce qui était en contradiction avec le sous-titre.

Bon, ça se discute, car David Snowden que je respecte beaucoup car il aime le rugby et les randonnées, vient de publier un article disant à peu près le contraire.

Bon toujours est il que je voulais changer le sous-titre. Mais par quoi ?

Comme une évolution majeure de l'édition 5 était l'introduction de notions de systémique, j'ai voulu le refléter dans le sous-titre avec : Une approche agile systémique basée sur Scrum. Mais ça faisait répétition de remettre Scrum.

J'ai questionné mes relecteurs sur le sujet. Ils n'ont pas été emballés par le mot systémique. Certains m'ont fait des propositions :

  • Jeff en relation avec le rugby bien sûr : La mêlée préférée des équipes de développement
  • Jean-Pascal est parti à délirer sur SCRUM comme acronyme avec Système de Construction Respectueux des Uns et du Monde ou Sortir du Cadre pour Réinventer Une Méthode

J'ai continué en essayant de nouvelles variations :

  • une approche systémique basée sur le cadre agile le plus populaire
  • le cadre agile pour développer des produits complexes
  • une approche systémique dans un cadre agile
  • le cadre agile qui aide les gens à mieux travailler

Bof. Ensuite, des lectures (L'économie symbiotique d'Isabelle Delannoy et Reinventing Organizations de Frédéric Laloux) m'ont inspiré de nouveaux sous-titres :

  • L'agilité symbiotique
  • Réinventer le travail en équipe
  • Bâtir des écosystèmes sociaux
  • Une approche holistique de l'agilité

Bof bof. Et puis Jean-Luc Blanc, mon éditeur, m'a proposé de reprendre pratique vivante qui figure dans la préface de Pablo. J'en ai tiré une nouvelle idée, toujours en restant branché sur la systémique : une approche systémique pour une pratique vivante de l'agilité.

Finalement j'ai renoncé à systémique dans le sous-titre.

C'est maintenant : Pour une pratique vivante de l'agilité

Et d'ailleurs le dernier chapitre s'appelle : Pérenniser une pratique vivante de l'agilité.

Commentaires

1. Le vendredi 11 mai 2018, 08:45 par Didier Lebouc

Je souhaite une longue et belle route à cette nouvelle édition qui, je n'en doute pas, doit être dans la lignée des précédentes.