Rock'n roll, scrum et agilité

Mon blog s'appelait, depuis 2006 et jusqu'à maintenant Scrum, Méthodes Agiles.

A l'occasion de la migration, je l'ai renommé Scrum, Agilité et Rock'n roll.[1]

Pourquoi le rock ? C'est évidemment en référence à la fameuse maxime « Sex, drugs and rock 'n' roll » de Ian Dury. L'idée de ce titre m'est venue quand j'ai vu que les éconoclastes n'avaient pas hésité à appeler leur livre sur l'économie Sexe, drogue et économie. Un petit sondage autour de moi m'a enlevé mes dernières réticences.

Au delà du slogan, le rapprochement du rock avec Scrum et l'agilité apparaît dans le diaporama à droite. La mêlée du rugby est le symbole de Scrum et représente le travail collectif, le chat est le symbole de l'agilité et représente l'adaptation à l'environnement. Le groupe rock vient en complément et représente la capacité de rébellion.

Dans une équipe agile, la liberté de se rebeller doit être permise, voire favorisée. Le bon fonctionnement d'une équipe n'empêche pas qu'une personne fasse, à un moment du projet, ce dont elle a envie et qui va finalement répondre au besoin de tous. La capacité de rébellion s'appuie sur une valeur de XP, le courage. Je pense d'ailleurs que le développeur français, par sa culture de descendant de révolutionnaire, garde souvent cette liberté d'initiative. L'équivalent du french flair au rugby.

On peut aussi considérer que la transition vers un processus agile est une rébellion positive. C'est une remise en question des normes établies et de l'autorité hiérarchique ainsi qu'une volonté de faire sauter le vernis des hypocrisies, des traditions surannées et des préjugés tenaces.

Le rock, avec son côté libre et rebelle, symbolise cette capacité.

La chanson du jour[2], c'est évidemment :



Notes

[1] Scrum, Lean et Rock'n roll aurait mieux sonné. Je le garde pour l'an prochain, quand le Lean (software) aura vraiment percé.

[2] A noter que je n'avais pas attendu ce nouveau titre pour parler de rock et faire écouter des morceaux dans mon blog.

Commentaires

1. Le samedi 24 janvier 2009, 17:31 par ManU

Merci Claude pour ce billet. Je me suis permis de rebondir sur tes propos. J'espère que ne pas n'altérer ton idée initiale.
Voici mon billet.

Merci à toi ManU, ça complète parfaitement mon propos.
En plus, les Clash en spéciale dédicace, là je suis gâté.