Scrum pour une phase d'étude

Plutôt que de faire une phase d'étude (ou sprint zéro) longue, transformez-la en plusieurs sprints courts.

Pour commencer le premier sprint, il faut un certain nombre de choses, au moins un backlog et une équipe. En 2006, il y a une éternité donc, j'avais écrit un billet "avant la première itération". J'en ai écrit d'autres par la suite, autour du sprint zéro.

Une traduction de Fabrice "de l'idée au lancement en passant par la vision" illustre bien ce qu'on peut faire pendant cette phase.

Elle peut prendre quelques jours mais parfois bien plus. C'est le cas sur un projet pour lequel je viens de commencer un coaching agile. Il faut d'abord s'assurer de la validité économique de la réalisation, c'est à dire qu'on ne commencera le développement (les sprints) que si une solution est viable.

Nous sommes dans une situation où :

  • on connait la valeur ajoutée,
  • il n'y a pas de problème de faisabilité,
  • mais il y a plusieurs solutions possibles qu'il faut explorer, éventuellement prototyper et évaluer, c'est l'objet de l'étude.

A la fin de la phase d'étude, une solution sera choisie (ou aucune si elles sont toutes trop chères) et le backlog pour les sprints de réalisation sera élaboré.

Cette phase d'étude est menée aussi en Scrum, avec 8 sprints d'une semaine. Le feedback rapide devrait permettre d'éliminer des solutions sans attendre la fin de l'étude.

Donc, ce qu'on pouvait considérer au début comme un sprint zéro étoffé est en fait devenu une phase (une release) réalisée en plusieurs sprints.